Le voyage de Marty, Cabo Pulmo #jour19

0

Je pars à 7h30 en même temps que Miguel. Je monte alors en haut du point de vue du Cabo San Lucas (1h et 170D+). Le vue est très sympa.

Je descend, vais à Cabo San José en bus (37 pesos). Le bus s’arrête en fait après la ville. Je descend et prend un bus dans l’autre sens (13 pesos). Je demande à la gare routière s’il y a des bus pour cabo Pulmo, on me dit que non. Le chauffeur m’avais dit que oui. Bon. Je vais à la sortie de la ville et des gens me disent qu’il y en a un. Je monte dans un bus, le conducteur me dit okay. Au bout d’un moment, il me demande où je vais. Je répète et il me dit qu’il ne va pas du tout la bas et me dépose. Je demande à une dame avec moi, elle me confirme qu’il n’y a pas de bus. MAIS PERSONNE NE CONNAÎT SON PUTAIN DE PAYS DANS CE PAYS ?

Je fais du stop pour Cabo Pulmo (4h pour faire 50kms). Les personnes qui me prennent son soit des routiers qui transportent des pierres ou de l’eau (au début) soit des travailleurs en pick up (ensuite). Sur les 40 “derniers” kms pour Cabo Pulmo, c’est vraiment une piste et un 4*4 est obligatoire. Avec l’ouragan, certaines parties sont à refaire.

Le long de la côte, que des maisons de riches américains. Les travailleurs d’ici ne sont là que pour ça : construire. Les transporteur d’eau viennent approvisionner puisqu’il n’y a pas d’eau courante ici.

J’arrive à Cabo Pulmo avec 2 américains. L’un d’eux a une maison sur la côte et avec l’ouragan il y avait des travaux à faire. C’est le patron d’une entreprise et l’autre son employé. Je ne sais pas trop comment ils font, j’imagine qu’il est payé mais vient ici. L’ouragan a explosé les fenêtres, des centaines de kg de sables sont entrés dans la maison, un grand panneaux solaire est détruit, et sûrement bcp d’autres petites choses. Il me dit que c’est la 4 ème fois en 40 ans. Une fois tous les 10 ans.

On mange au restau “tacos and beers” deux tacos, crevettes et poisson et une bière. J’oublie de demander que ce soit cuit à la plancha. Ici ils font tout frire. C’est du gâchis, les crevettes pêchées de ce matin plongées dans un bain d’huile de Basse qualité. Les mexicains adorent la friture. À force de mettre du piment partout, je pense sincèrement qu’ils sont incapables de sentir le goût de certains aliments, ou du moins les apprécier. L’américain paie pour moi (125 pesos). La note est de 385 pesos, il donne 500 et demande de ne pas rendre la monnaie, c’est du pourboire. Je comprend mieux pourquoi les commerçants aiment les américains ici.

Je ne perd pas de temps et fait le tour des clubs de plongée. On me propose de 2500 pesos (100€) à 3600 (145€) selon les clubs. Pour la même prestation. Ils me disent tout le temps les prix en dollars, vu qu’il n’y a que des américains ici.

Je vais sur la plage, prend mon masque et tuba et vais voir les poissons sur le récif à 50m du bord. Je vois pas mal de poissons, c’est assez joli ! Le début ça va, après il y a de plus en plus de vagues et ça remue l’océan, on perd en visibilité. Les vagues sont petites mais ça suffit. Je vois une raie manta !

Je rentre sur la plage, propose a un père et son fils mon matériel de snorkeling et leur demande de le poser à côté de mon sac quand ils ont finis. Ils viennent de l’Utah. Ils sont surpris par mon geste et ça leur fait plaisir.

Je me dépêche de ranger mes affaires, je me prend une bière (25pesos) et je monte la colline à côté (270m D+). La vue est splendide. C’est dommage pour le coucher de soleil.

Je redescend, range mes affaires, achète 2 bières (50pesos) et me pose sur la plage pour regarder la pleine lune se lever en face de moi. C’est très beau mais j’aurais préféré voir les étoiles. Nous sommes à 50kms de la première ville ici. On doit super bien les voir en temps normal.

Je me trouve un coin tranquille derrière la dune de la plage pour dormir 1h. Je me fais éclater par les moustiques ça me réveille. Vers 22h je me pose sur la plage. Les vagues font tellement de bruit que je me réveille souvent, même avec les boules quies.

Bilan de la journée : 125 pesos soit 5€

2 Comments

  1. stylé la vidéo ! c’est vraiment paradisiaque !

  2. Intéressante cette vidéo ! Ca donne envie haha !
    Par contre aies pitité de nos yeux des fois tu bouges la cam tellement vite dans tous les sens (passage sur la plage derrière la maison) ça file un mal de crâne … (c’est peut être la soirée d’hier aussi jsp…)
    Et en général trouve un stabilisateur haha

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *