Le voyage de Marty, Sayulita #jour15

0

J’arrive à Puerto Vallarta puis je prend directement le bus pour Sayulita (150 pesos aller retour). Je m’endors dans le bus avec la fatigue et m’arrête à l’arrêt d’après : San Francisco.

Je décide d’aller visiter quand même et d’aller à Sayulita ensuite. Le village n’est pas très grand. Je vois beaucoup d’hostels et de cours de surf. C’est mignon mais je pense qu’il y a beaucoup de touristes, c’est assez cher.

Je prend 2 tacos (poisson et crevettes) et une limonade (120pesos).

Je vais à Sayulita en bus (5pesos). C’est sympa mais je suis fatigué et il fait très chaud. J’ai l’impression que c’est une ville à touriste avec les filles qui viennent là pour se prendre en photo en maillot pour Instagram. On verra bien. Je vais à la plage des morts. Ce nom vient du cimetière à côté. C’est excentré donc il y a moins de monde.

Je me rend compte que j’ai oublié un caleçon et mon t-shirt léger en synthétique au Airbnb. Je lui demande mais il me dit que la femme de ménage est passée et qu’elle a pour ordre de jeter les petits vêtements. C’est sûrement ce qu’a fait l’autre femme de ménage, à Mexico. Alors que c’était mes vêtements. Enfin bref. Je me baigne, l’eau est super chaude. Je fais une sieste pour me reposer un peu. La météo change un peu.

Je me douche contre un arbre. Juste à côté de la plage il y a un parking tenu par des locaux. Sur le côté du parking il y a des arbres et des réservoirs d’eau de pluie. Ils ont donc installé des douches avec les tuyaux et le pommeau contre le tronc. C’est assez drôle. Comme on disait avec Romain, les mexicains sont toujours ultra inventifs pour faire pleins de petits trucs à l’arrache qui rapportent quelques pesos. Je me trompe peut être mais j’ai l’impression que ce n’est pas des gros travailleurs. Ils “travaillent” toute la journée, mais la productivité n’est pas vraiment là haha

Il se met à pleuvoir, je rentre en ville. La ville a l’air sympa malheureusement la il pleut beaucoup trop, je ne peut pas traîner.

Une éclaircie de 5 minutes avant les trombes d’eau.

Je me prend une tortas pour 70 pesos (super cher par rapport à avant, mais en fait ici elle est 2 fois plus grosse). Je commence le chemin de retour pour le bus mais l’orage redouble et je m’arrête en chemin manger.

Il pleut tellement d’un coup ici que les rivières se transforment en torrent instantanément.

J’arrive à l’arrêt de bus. Il est censé y avoir un bus de la compagnie toutes les 30 minutes. J’attend plus d’une heure et rien. Je prend alors un bus normal pour rentrer à Puerto Vallarta (50pesos). J’avais appelé dans l’aprem pour avoir les horaires, et le gars me les a donné en insistant. Le soir impossible. Ils refusent de m’aider en prétextant qu’il n’y a pas d’enseigne à Sayulita donc ils ne savent pas. Comment a su le premier alors? Je laisse tomber.

Le bus me dépose à 5min à pied de mon couchsurfing ! Top. C’est un homme de 60 ans qui habite dans une des résidences nouvellement construites sur la côte de Puerto Vallarta, à la limite de la plage. Résidence de 15 étages, parking privé, gardes à l’entrée.

En discutant brièvement j’apprend que 35% sont des américains à la retraite, 35% des canadiens à la retraite et 30% de riches mexicains. C’est vraiment le stéréotype de la résidence tout compris avec piscine sur le bord de mer alors que des gens vivent dans des taudis à côté.

Bilan total 400 pesos soit 16€

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *