Le voyage de Marty, Mazatlán #jour17

0

Arrivée à Mazatlán plus tard que prévu, 5h30 au lieu de 4h, sûrement l’orage. J’ai pas aussi bien dormi que la dernière fois je suis un peu crevé.

Je range mes affaires et je pars à la plage vers 6h30-7h pour le lever de soleil. Il se met à pleuvoir…

Cela s’arrête et je me pose sur le bord de la plage pendant quasiment 2 heures. Il y a des vaillants qui vont de baigner, et visiblement ils sont très très chauds ! La journée s’éclaircit. Je vais aller au centre historique. Le reste de la ville a vraiment l’air d’être encore une fois un truc à touristes nord américains.

Je marche le long de la promenade pour aller au centre. Des pêcheurs avec les poissons du jour.

Je vais au marché pour manger et je croise une dame attablée qui me dit de venir et me présente les plats. Je prend une salade de crevettes. Mazatlan est connu pour ses crevettes mais perso… Ce sont juste des crevettes, rien d’incroyable. Après c’était au marché, peut être que mieux préparées… Elle insiste m’invite (25 pesos). Je prend un gâteau à la boulangère du marché (9pesos). Celui la n’est pas ouf. Je pars et me promène. L’idée et d’aller jusqu’au phare qui domine la ville de 130m de haut.

Je passe au magasin de vêtements à côté et achète un T Shirt synthétique (120 pesos), 3 paires de chaussettes Wilson (70 pesos) et 2 rasoirs (50 pesos). Les rasoirs pour femme sont 2 fois moins cher que ceux pour homme. Même marque, même rasoir, même emballage, juste la couleur du manche qui change.

Je veux aller au phare mais maps ne m’indique pas le vrai temps de trajet, je me rend compte que je n’aurais pas le temps.

Je rebrousser chemin et m’arrête dans un tout petit boui boui, ou seuls les pêcheurs doivent aller. L’hygiène à l’air, comment dire… C’est dommage que je n’ai pas pris de photo des poules dans la cuisine 😂

Je prend un filet de poisson et une eau de nanchi pour 130 pesos. Je n’aime pas bien l’eau. Ils sont super sympa. Je discute bien avec eux. Ils sont descendants des Aztèques. Le fils de la tenancière me propose de goûter son assiette de poulpes. C’est pas mal !

Je vais voir la cathédrale.

Je prend ensuite un Uber pour aller à l’aéroport. Normalement c’est 150 pesos. Mais en fait ils n’ont pas le droit d’y aller, et donc de prendre des gens au retour. Il me facture donc 300 pesos en liquide et je passe devant comme si on se connaissait. Il y a une vrai mafia des taxis ici. À l’aéroport, des policiers qui vérifient que seuls les gens amenant leurs amis ou les taxis viennent. Il n’y a aucun bus.

Arrivé à l’aéroport, je me rend compte qu’il y a une heure de décalage avec Puerto Vallarta même si ils sont sur la même ligne j’ai donc de l’avance. J’en profite pour écrire.

Je prend l’avion (un petit avion monocouloir avec 2 +1 places) avec une dizaine de personnes sur les 50 places possibles. Nous mettons 1h en survolant Mazatlán puis l’océan et enfin la Basse Californie du sud.

Les plages de Mazatlán qui se prolongent à perte de vue sur le côte. Des centaines de kms de plage.
Les montagnes de la réserve naturelle en basse Californie du Sud.

J’arrive à l’aéroport et part en taxi avec un couple. Ici aussi il y a une véritable mafia. Pas de Uber, pas de bus, que des taxis à 340 pesos. Heureusement cette fois à 3 ça réduit les coûts.

La ville est très étalée, à l’américaine avec de grandes avenues ultra larges et une ville quadrillée. Personne à pied dans les rues. Seulement en voiture.

J’arrive chez mon hôte, je me douche et j’écris. Il fait ultra chaud ici, mais il y a la clim. Cependant elle est à fond, car les murs n’ont aucune isolation. Il fait 40 dehors 23 dedans. Il n’y a pas de pont thermiques ici. La maison EST un pont thermique.

Luis nous fait un putain de BBQ ! Il vit actuellement avec une pote du Canada (Chantal). Il travaille à distance pour une banque américaine spécialisée dans le prêt pour les soins médicaux aux USA.

Actuellement il y a aussi une mère et sa fille à la maison, qui sont venues le voir et passer leurs vacances dans les Cabos. Elles partent demain de cabo San José en avion pour retourner chez elles. Je leur demande et elles acceptent de m’emmener avec elles. Je verrais demain où je m’arrête exactement.

Bilan du jour : 780 pesos soit 31€ + l’avion à 45€

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *