Maurice #07 du nord au sud, de la mer à la rivière

0

Mercredi 3 novembre, on part pour quelques jours à Péreybère avec Anna. Péreybère c’est une plage tout au nord de l’île. C’est au centre d’un littoral très touristique et urbanisé. Et c’est pas pour rien : les plages et le lagon sont magnifiques la platitude du pays rend les constructions bien plus simples que dans le sud. Nous partons donc quelques jours dans l’appartement qu’une tante d’Anna a acheté à deux pas de la plage il y a quelques décennies. L’appartement n’a pas été utilisé depuis environ 2 ans. Il est un peu vieux et un peu sale, mais complètement fonctionnel donc ça va.

Du côté de la plage, il y a pas mal de monde mais on peut facilement se balader sur la plage ou faire du snorkeling en nageant une cinquantaine de mètres. L’eau est un peu trouble à cause de l’activité, mais on voit déjà une bonne quinzaine d’espèces de poissons et mollusques tropicaux dont un magnifique (et un peu dangereux) poisson-lion, un bénitier ou encore des cabots (des poissons qui vivent à moitié hors de l’eau).

La plage à Péreybère

On profite de ce séjour dans le nord pour visiter le domaine de Labourdonnais, un ancien “château” colonial restauré et transformé en musée. On voit le luxe de la vie des colons et aussi leur volonté de faire comme en Europe. En visitant ça on pense bien sûr aux esclaves de l’île qui ont fait la richesse des grandes familles qui sont, aujourd’hui encore, les plus riches et les plus influentes de l’île. Les anciens colons planteurs sont devenus des patrons d’entreprise et la situation reste la même pour les autres. Mais d’un autre côté, cette aristocratie a sans doute beaucoup joué dans la stabilité et le développement de l’île (contrairement à Haïti par exemple). En fait je ne sais pas trop quoi en penser.

Boom, vla le château

Cet article est aussi l’occasion de parler des trucs pas ouf de Maurice :

  • Le bruit : surtout à Port-Louis, les chiens (errants ou pas), les bus antiques et la ville en générale est très bruyante. Et la chaleur écrasante de ce début d’été nous oblige à garder les fenêtres ouvertes.
  • Les bestioles : les fourmis, les geckos et les cancrelats sont omniprésents partout sur l’île. Il faut toujours faire la vaisselle, ne jamais laisser traîner de la nourriture et sortir régulièrement les poubelles, sous peine de mauvaises surprises.
  • Le piment : les deux premières semaines, j’ai pas mal fait le malin à bouffer super épicé, mais le feu intestinal m’a rendu humble.
Les cancrelats sont sans doute les animaux les plus détestés de l’île Maurice. Pourquoi tant de haine ?

Dimanche 7 novembre, retour à Port-Louis et randonnée à Plaine Champagne avec Thierry et Nicolas, les deux Mauriciens rencontrés aux 7 cascades. La chaleur est étouffante mais la rando est sympa.

Détails ici
La vue depuis Plaine Champagne 🥂
Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.

2 Comments

  1. Ptn c’est une rando à l’envers ! Trop stylé!
    Par contre fais gaffe avec les piments, on dit que quand t’en bouffe trop, sur le moment ça va, mais par contre quand tu chies, ça fait une sorte d’explosion qui brûle tout sur son passage !

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *