Un château à vélo: El Castillo de Butrón (Bilbao)

0

Aupa ! Dimanche dernier, il faisait beau et j’ai décidé de faire une petite balade à vélo après une semaine passée globalement entre l’université et ma chambre, mais surtout dans ma chambre. C’était donc le moment d’aller dehors.

J’ai repéré en surfant sur la toile des internets un joli château non loin de Bilbao, à 1h30 de vélo d’après Google Maps. Je voulais partir samedi mais j’ai trop tardé. Cette fois je me suis motivé et je suis parti vers 14h10 avec l’espoir de renter avant la nuit (Faux !).

Le château est à 25km de chez moi, et j’arrive à 16H30. 2h20 au lieu de 1h30, il y a un peu plus de descentes dans l’autre sens mais ça risque quand même d’être compliqué de rentrer avant la nuit. Pas très exact le Google Maps… D’ailleurs j’ai changé pour OpenstreetMaps (appli OSMAnd), google me proposait des chemins trop merdiques, et puis impossible de savoir quel type de chemin c’est depuis la carte. Avec OSM, les routes sont claires, j’ai les chemins, les points d’eau, les toilettes et tout un tas d’autres infos, et en plus c’est hors ligne donc même pas besoin d’avoir du réseau ! Bref je recommande !

Quand il apparait, le château est vraiment chouette. Sa base n’est pas très grande, on en fait le tour en 3 minutes mais il est par contre très élancé, et son architecture générale est impressionnante ! Assez extravagante même !

En farfouillant un peu sur Wikipédia et aux alentours, on apprend que la bâtisse actuelle date en fait de la fin du XIXe siècle, quand il a été restauré par Francisco de Cubas, un grand architecte de l’époque un peu excentrique qui s’est fait une folie en dessinant le château fort de ses rêves ! Aucun rapport avec le bâtiment d’origine mais c’est normal au XIXe. En France, on était aussi très doués pour ça avec par exemple les restaurations de Viollet-le-Duc (Carcassonne, feu Notre-Dame de Paris, et plein d’autres).

Au départ, la toute première construction du XIII siècle, c’était juste une maison-tour (maison fortifiée) dans laquelle vivait le seigneur de Butrón. Ils n’ont construit le château qu’un siècle ans plus tard construisant quatre grosses tours rondes et un mur d’enceinte autour de la maison. Là ça commençait à avoir de la gueule ! Il a servi pendant deux cents ans aux guéguerres locales de ses occupants avant d’être abandonné, vers la renaissance.

Les plus vielles photos qu’on ait ont été prises encore 3 ou 400 ans plus tard, en 187X, surement peu avant la « restauration ». C’était rien de plus qu’une ferme.

En croisant les sources dans moultes langues (espagnol, basque, catalan, anglais…) on en apprend un peu plus sur le château. – En fait j’ai juste lu toutes es pages wikipédia qui sont globalement des copies les unes des autres mais il y a souvent une ou deux infos en plus quand on change de langue – On apprend donc qu’il a été utilisé un moment pour organiser des spectacles médiévaux un peu dans le genre Puy du Fou et que tout le parc autour était super bien aménagé, il en reste quelques vestiges aujourd’hui. Peut être que la restauration a été faite dans ce but ? Toujours est-il que ça n’a pas du très bien marcher puisqu’il a fini par être saisi par la mairie… Il appartient aujourd’hui à un fond d’investissement qui a essayé de le revendre il  y a 6 ou sept ans sans trouver d’acheteurs. Il en résulte que le château est fermé et qu’on ne peut pas le visiter. Il n’est pas vraiment abandonné mais un peu quand même, plusieurs fenêtres sont ouvertes etc… Donc avis aux intéressés, si vous avez un peu plus trois millions d’euros qui trainent c’est à vous !

Bon et si vous avez pas les moyens parce que vous êtes vraiment trop pauvres, on peut passer à la méthode BivouHack ! J’ai donc procédé a une inspection scrupuleuse des vulnérabilités de la demeure seigneuriale. Et bien restauré ou pas, ça reste une place forte avec seulement deux petites portes bien verrouillées et des bons barreaux aux fenêtres, assez hautes par ailleurs. Il semble y avoir une troisième ouverture sur un flanc, on distingue un encadrement en pierres, mais il est bouché, à la fois par des pières et par le talus qui arrive à mi-encadrement. Un reste de soupirail ?
Tiens maintenant que j’y pense, peut être qu’on peut imprimer la clé d’une des portes… je ne suis pas allé vois les serrures c’est dommage. Une des tours n’est pas très haute non plus, environ 4m, ça doit pouvoir s’escalader facilement avec un peu de matériel (grappin)…

Le bivouhackeur n’étant pas complètement con (en théorie), il décide d’en rester là. Il faudra certainement planifier un peu plus tout ça, ne pas venir seul et à un horaire plus convenable.

J’ai fini mon casse croute et je fais encore un peu le tour du château, on peut rejoindre une petite rivière proche du château en traversant un genre de sous bois assez humide avec une végétation de plantes grasses, ça donne une ambiance un peu tropicale à la rive, super agréable !

J’utilise la technique de la main de Marty , elle me donne 1h avant le coucher du soleil (4 doigts), c’est le moment d’enfourcher mon vélo et de déguerpir avant la nuit ! Il est cinq heures moins dix.

En fin de compte, pour le trajet retour, OSM n’est pas beaucoup plus efficace que Gmaps : je me retrouve dans un sentier tout boueux où je perds 20 minutes et la dignité de mes chaussures. Enfin j’aurais pu le voir sur la carte, bref… (En contrepartie j’ai pu caresser une jument et son poulain, ça faisait longtemps que j’avais pas vu un animal de près tiens) Ensuite, il faut bien penser à activer l’option dénivelé, sinon l’appli calcule le chemin le plus court sans tenir compte des montées. J’ai activé cette option trop tart et j’ai donc perdu encore 20 minutes (mais économisé 200m de dénivelé). Cerise sur le gâteau, j’ai aussi fait 200m sur la voie rapide en montée. Heureusement il y avait un chemin pour pétons qui m’a évité d’en faire plus (OSM voulait que je continue sur la voie rapide).

J’ai aperçu Bilbao à 18h15, en même temps qu’un super panorama sur la ville. Mon téléphone galère la nuit mais c’était magnifique !

Quand je suis enfin arrivé en ville, ça coïncidait pile avec la fin du match de foot de la semaine, autrement dit : marée humaine dans les rues ! Super ambiance ! Des gens en famille ou entre amis, avec des maillots, des écharpes et le sourire : ils ont gagné. La lampe clignotante de mon vélo m’aide bien à me frayer un chemin dans cette foule, c’est magique, grâce à elle ils me voient de loin et s’écartent tous seuls !

Je suis rentré chez moi un peu avant 19h. Bilan : 2h20 aller, 2h10 retour et une boucle d’environ 50km avec 1150m de dénivelé positif. 4h30 de vélo pour une moyenne de 11km/h , c’est franchement pas bcp. Si on considère que j’ai passé 30-40 min à regarder carte et à me perdre, on arrive à une moyenne de 13km/h, ça reste pas fantastique comme performance sportive. Après vu la qualité de mon VTT et l’état de mes cuisses, je pense que j’ai fait de mon mieux !

En tout cas ça m’aura fait du bien de sortir prendre l’air et faire du sport par cette belle journéee ensoleillée. J’ai pas précisé mais il devait faire au moins 18°C au soleil pour un 19 décembre ça fait plaiz (beaucoup moins à l’ombre par contre).

En tout cas c’est à refaire !

PS : j’ai activé la voix du GPS OSM sur la fin du trajet, elle est extrêmement chiante et n’arrête pas de parler mais au final on l’aime bien quand même puisqu’avec elle, pas besoin de s’arrêter à chaque carrefour, super pratique ça m’aurait bien fait gagner 15 min dans chaque sens ! Surtout que quand tu stoppes juste en bas d’une descente pour regarder la carte t’as bien la mort !

================================
"Aupa" = "Salut" en Euskera

Openstreetmaps: https://www.openstreetmap.org/#map=10/43.2862/-2.2371

OSMAnd : https://osmand.net/

Pour plus d'infos sur le château  : 
https://sitioshistoricos.com/castillo-de-butron-una-fortaleza-creada-por-uno-de-los-linajes-de-banderizos-mas-temidos-y-transformada-en-un-castillo-de-cuento/

Sources des photos:
- https://www.elcorreo.com/bizkaia/castillo-butron-largo-20211220224838-ga.html
- https://etnoplentzia.com/fototeka.php
- moi

One Comment

  1. wah, quali ça ! Avec la petite explication historique, c’est un vrai délice. Au passage, joli effort de partir dès 14h10 du matin 😛

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *