Le voyage de Marty, Santa Catarina #jour104

0

Je me lève et déjeune tranquilou. On part pour Santa Catarina avec Lorena. On y va en camioneta avec des locaux.

Le village de Santa Catarina est sympa, ultra tranquille, pas de touristes ici. On se promène le long de l’eau, c’est agréable et on se pose sur un ponton en béton. Je glisse comme une merde sur le ponton et finis à moitié dans l’eau 😂 parfait ca nettoiera mes chaussures. On se promène de nouveau dans le village et on regarde les vendeuses d’artisanat. Elle achète 2 bracelets et m’en offre un, adorable 😊 le village est super coloré, toutes les maisons sont de couleur c’est très joli et jovial. Dire que certaines personnes font des maisons grises !

Je dis un dernier au revoir à Martha à son travail.

Une femme me montre son travail d’artisanat, des ceintures (disculpa me, he olvidado el nombre 😢). Je lui demande si je peux prendre une photo, elle me dit oui et prend même la pose !

On rentre, j’achète des haricots et une bouteille de vin du Chili et on va chez Alejandra. On devait la retrouver ce matin de 8h à 9h pour faire les tamales ensemble mais on s’est levé tard. Je ne savais pas mais du coup ils s’y sont mis bien plus tard et on aurait pu participer ! C’est dommage. Elle a fait 300 tamales pour une amie de Martha. Prix : 300 qtz. Coût de production : 275 qtz. Pour 4h de travail minimum c’est pas bien cher payé 3€. Là c’est exceptionnel d’habitude quand elle en fait elle gagne plus.

On mange ensemble du pain de la crème des haricots et du vin. J’ai pris un merlot chilien. Il est âpre comme chez nous. Different du Don Simón bien plus doux.

On rentre, je fais mon sac, on se dit au revoir avec Lorena et lui laisse un bisous sur la joue avant de partir. Sur le moment je me suis dit que ca lui ferait plaisir. Mais après je me suis dit que c’était peut être pas la peine de lui donner à rêver non plus…

Après deux chicken bus je suis à Los Encuentros. Là le gars me dit qu’il va a Antigua. Je monte et paie 50 qtz. On est censés mettre genre 2h. On en mettra 4. Il y avait un bouchon/arrêt de 2h sur la route. Pourquoi ? Aucune idée. Le meilleur ? Cet enfoiré n’allait pas à Antigua mais à Guatemala City et m’a posé à Chimaltenango mais il m’a bien fait payer le prix du voyage complet. Enculé. Faut pas abuser. Je prend un chicken pour Pastores. Le mec me propose de prendre un Uber pour 10 qtz jusqu’à Antigua. Normalement ca devrait me coûter genre 50-60qtz, c’est quoi cette embrouille? Deux solutions : soit le prix c’est 10qtz et un rein en bonus, soit le prix c’est 10qtz pcq le gars habite à Antigua et me propose de rentrer avec lui, mais dans ce cas il s’exprime super mal en me disant que c’est un Uber. Dans le doute, je ne connais pas Antigua et il est 20h, on m’a dit que la ville craignait comme Guatemala City, ouch, du coup à priori ca craint vraiment. Je trouve 3 personnes dans le bus qui vont aussi à Antigua, elles me proposent de les accompagner. On prend ensemble un tuk-tuk pour Jocotenango pas loin d’Antigua. Ils ont mon âge, deux sont mariés et le troisième est le frère du gars. Ils ont un enfant dans les bras. Clairement ils sentent pas la richesse mais ils sont sympa. Je reste quand même sur mes gardes à cette heure. Je paie pour tout le monde puis prend un autre tuk-tuk pour le centre de la ville. Je discute avec le gars, il me dit qu’Antigua ne craint pas du tout, que tout le centre ville est touristique et qu’il y a des flics et des caméras. Je ne suis pas surpris.

(Apparté) Les gens disent souvent des choses un peu au pif, comme au Mexique. Ça n’est pas qu’ils ne sont pas gentils, c’est qu’ils n’en ont aucune idée mais disent quand même quelque-chose pour essayer d’aider. C’est une question de référentiel aussi : on est peut être un peu moins frileux en France qu’ici et ils sont plutôt casaniers, peur de l’inconnu. La même chose qu’à Maurice pour Léo, les gens ne sont pas méchants, ils ont juste plus de peurs. Bon au Guatemala on est quand même pas au niveau de l’île Maurice, j’ai pas tant à me plaindre, et puis de toute façon je fais ce que j’ai envie, je ne me laisse pas tant influencer.

Après je préfère qu’on me dise que ça craint et qu’en fait non. En fait ici les gens savent que leur coin est tranquille mais n’en sortent pas et ont peur de l’inconnu donc pour eux ca craint. La vérité c’est qu’à côté c’est la même chose : des gens normaux qui vivent juste dans un autre coin. (Fin de l’apparté)

Je me retrouve donc dans Antigua, mange un bout et recontacte les 3 CS qui m’avaient répondus pour ce soir. Je devrais trouver sans souci. Bon, en fait, ils ne me répondront plus. Incroyable, les gens te disent oui mais pas où ils habitent et ensuite ils ne répondent plus. Merci les faux plans… Je me trouve une auberge pas trop chère, me pose et me couche. Le pote d’Alejandra qui peut me recevoir a changé de numéro, je verrais avec lui demain, il sera certainement plus sérieux.

Pour info : le vin espagnol coûte 2€50/bouteille, le vin du Chili 6€/bouteille, de nombreuses bouteilles standard coûtent dans les 7-10€, jusqu’à 30€. Le vin coûte cher ici, dû à sa faible consommation et son importation.

Bonus : à chaque fois les gens me demandent mon programme. Le problème c’est que je ne le connais pas moi même. Je leur répond donc “quién sabe?” qui veut dire “qui sait ?”.

Bilan : 260 qtz soit 29,6€

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *