Maurice #20: Le Morne Brabant et quelques palabres

0

Dimanche 16 janvier, on a grimpé le Morne avec Anna et un de ses collègues de Décathlon. Le Morne, c’est la montagne la plus connue de l’île. C’est une belle montagne un peu carrée placée sur une presque-île qui s’avance dans un magnifique lagon, et c’est pour ça qu’on le retrouve en photo sur toutes les plaquettes touristiques.

La photo classique du Morne

L’escalade du Morne a la réputation d’être assez aérienne sur la dernière partie. C’est en effet le cas, mais ça reste très accessible et la bonne fréquentation du lieu permet d’avoir un joli sentier bien marqué, ce qui est un grand luxe à Maurice.

On a mis à peu près 1h30 pour faire l’ascension à un rythme tranquille. Mais ce qui nous a fait mal, c’est le soleil. D’autant plus que le Morne est en basalte bien noir et donc bien brûlant. Une fois arrivés au sommet, la vue est magnifique mais petite déception cependant : ce n’est pas le sommet ! En fait, le sentier s’arrête sur un pic étroit attenant au Morne. Pour aller au sommet du Morne, il faut s’attaquer à de vraies falaises : impossible en randonnée.

Le Morne est également un symbole fort de Maurice parce qu’une légende raconte qu’un groupe de marrons (esclaves évadés) se fit poursuivre jusqu’au sommet, où ils choisirent de se suicider en sautant de la falaise plutôt que de se laisser prendre. En fait, même si cette histoire n’est pas prouvée, on est sûr que des marrons habitaient la région. Et ça se comprend : les montagnes, la forêt et les mangroves font qu’aujourd’hui encore, cette zone est assez isolée du reste de l’île et qu’il n’y a jamais eu de plantations dans ce coin.

En bas du sentier du Morne, il y a un petit parcours très bien foutu qui explique la vie des habitants locaux jusque dans les années 60. En gros, ils vivaient presque en totale autonomie de petite agriculture, de chasse et surtout de pêche. En plus, ils travaillaient occasionnellement dans des salines ou vendaient du bois ou du charbon de bois pour tout le reste de l’île. Ben oui, parce que 90% de la forêt de l’île a été transformée en plantation, il fallait bien trouver du bois là où il y en a. Les villages étaient composés de cases construites en bois et en paille. A chaque cyclone, il fallait tout reconstruire, ce qui est emmerdant vous en conviendrez.

En plus de ça, le Sega, la musique traditionnelle mauricienne (et réunionnaise d’ailleurs), était particulièrement populaire dans ce coin. Apparemment, c’est notamment ici que s’est fait connaître la légende du Sega Ti Frer, à l’occasion de nuits particulièrement festives.

Ti Frer, le roi du Sega

Brèves

Ca fait déjà trois mois qu’on est sur l’île ! En ce moment, en plus des cours particuliers, j’aide un restaurateur à faire un fichier d’inventaire correct. Je suis donc ingénieur Excel. C’est tranquille et puis ça permet de voir comment fonctionne un restaurant, ce qui est beaucoup plus compliqué que ce que je pensais.

Nous sommes maintenant au cœur de l’été et il fait tout le temps chaud. Dans mon lit j’ai chaud, quand je cuisine j’ai chaud, quand je marche j’ai chaud. Dans la douche, le soleil tape sur les tuyaux et chauffe l’eau. A l’heure où j’écris ces lignes, mon seul vœu est que mon ventilateur ne tombe jamais en panne.

C’est également la saison des cyclones ! J’ai regardé les prévisions météo et peut-être la semaine prochaine il y en a un qui pourrait se former et venir vers nous. Ca doit être une expérience intéressante, surtout si le toit de la maison à la bonne idée de rester où il est.

Il paraît que le gouvernement prévoit de rallonger la fermeture des écoles. Vu le manque d’équipement informatique de beaucoup de foyers, l’école publique se fait sur la télé nationale. Autant dire qu’énormément d’enfants sont juste déscolarisés depuis deux ans, c’est pas brillant.

Procession de Cavadee à Maurice

Aujourd’hui, mardi 18 janvier, c’est férié pour la fête Hindou/Tamoul de Cavadee (Thaipusam en Inde). C’est une fête connue pour ses défilés, où les croyants se plantent des trucs pointus dans le corps et portent des trucs très lourds sur la tête pour se purifier. Malheureusement, à cause du Covid, les processions ont été interdites cette année, donc tout le monde s’est donné rendez-vous à la plage à la place.

3 Comments

  1. Il est beau !
    Par ailleurs, je te souhaite que ton ventilateur ne tombe jamais en panne

    PS : tu sais ce que ça veut dire Morne en créole ? C’est un mot qu’on retrouve dans pas mal de pays où on parle créole. Du coup peut etre pour désigner des montagnes, ou des rivieres jsp. (en Haïti par exemple il y a le Grand Morne)

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *