Escapade en Forez

Le Forez, je connaissais pas. Mais je trouve ça rigolo, parce que ça ressemble à Forêt et que justement, là bas ya pas mal de forêts.

Allez, blague à parts, cette fois je vous propose un article sous la forme d’un reportage photo. Eh oui, on adore les reportages au Bivouhack.

Pour mettre un peu de contexte, ce bivouhack c’est déroulé du 13 au 18 janvier 2024 à la loge de la Morte, un refuge non gardé entretenu par le département de la Loire, dans une belle forêt adjacente à la station de ski de Chalmazel.

En route pour Chalmazel, le groupe se concerte sur l’itinéraire à emprunter sur un carte papier. Bienvenue en 1970.
Premier contact avec la forêt glacée samedi aprem. Le meilleur moyen de ne pas avoir froid, c’est de ne pas se plaindre !
Squalala, petit tarot au chalet. Je suis un peu malade.
La loge, entre chien et loup.
Premier soir, feu à l’extérieur sur l’initiative du Blaireau national. -7°C sur mon petit thermomètre de poche.
Dimanche aprem, Guigui l’ami des bêtes est déjà sur le départ avec le Blaireau.
Lundi, j’installe le sèche chaussettes de PY au chôlet.
Réparation du manche de hache, un travail d’orfèvre (non)
Ma futur pdp LinkedIn.
Pivot dans le rôle du bucheron. On appréciera l’aisance et la souplesse de la posture.
L’œuvre de Pivot : un sous-plat/planche de découpe estampillée à la célèbre marque aux 9 lettres. Notons que la pyrogravure a été effectuée avec un tison chauffé au rouge. A quand une marque similaire sur le postérieur des membres du Bivouhack ?
La soupe du soir, rien de tel pour se réchauffer. Les pilules en bas, c’est pas contraceptif, c’est pour purifier l’eau de la Morte (c’est le nom du torrent qui passe à côté du refuge). Mais bon, on en a vite arrêté l’usage.
Les chaussons de pivot ont 5 doigts et sont imbibés d’huile.
Lundi soir, PY me quitte à son tour pour laisser sa place à Marty. On notera notre goût pour l’aménagement intérieur de la cabane.
Il nous manque une fourchette ? Pas d’souc’, y’a qu’à en fabriquer une !
Le setup des champions.
Séquence culinaire : setup cuisson.
Séquence culinaire : tartines party
Séquence culinaire : Ecrasé de pommes de terres à la fourme de pays avec sa tranche de poitrine fumée.
Transport de bois avec Marty.
La scierie de la Morte en pleine activité. On notera la beauté des systèmes made in Bivouhack, façonnés avec des matériaux locaux et à faible bilan carbone.
La fierté est une vertu, quand elle est méritée.
Décoration de la porte de la loge, made in Bivouhack.
A l’heure du départ, le redoux et la pluie sont passés par là : toute la neige est partie. Le changement d’ambiance est hallucinant, c’est aussi les sons et les odeurs qui changent en plus de la vue.
De tout temps, l’homme a su s’adapter aux conditions climatiques difficiles, comme la pluie battante de ce jeudi midi.
Et voilà, c’est déjà fini. J’aurais bien passé quelques jours en plus dans cette magnifique forêt, mais la vie m’appelle ailleurs. L’expérience est à renouveler au plus vite !

One Comment

  1. Simon le lama

    Ce roman photo est fantastique

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *