Le voyage de Marty, Yanapaccha 1 #jour284

On prend le petit dej à l’auberge, on ferme nos sacs, laisse le surplus à l’accueil et c’est parti. On monte dans la vieille Toyota E90 break 4×4 du taxi et c’est parti. On roule 1h30 puis pause à Yungay, ou l’on redéjeune quelques trucs dans un café du marché. On repart. 1h30 de route de plus. On passe par les lagunes de Llanganuco, comme la dernière fois pour la laguna 69. En fait le Yanapacca est au niveau du col entre cett vallée, celle de la laguna 69 et la vallée d’après, la ou commence le trek de Santa Cruz, a Vaqueria. Bref, j’ai deja pris cette route.

La vidéo suivi du texte/photos :

On arrive au dernier lacet de cette route en terre avant de passer le col et on s’arrête : on est arrivés. On prend nos sacs, remercions le taxi et on démarre la rando d’approche pour aller au camp de base. La vue est hyper belle, le ciel est dégagé.

On marche peut etre 30-45min sur un chemin qui longe la montagne. Le guide trace devant, Oscar le suit de pas trop loin. Emilien est derrière et je sais pas quoi faire. Le chemin est pas forcément évident partout, donc il faut pas que je perde Oscar de vue. Mais en même temps je vais pas tracer et laisser Émilien solo derrière. Du coup je me débrouille pour être entre les deux, pouvoir toujours voir Oscar et Emilien. Je dis à Oscar de nous attendre mais il me répond que le guide trace. Et puis au bout d’un moment c’est plus possible, il y a trop de différence. Du coup j’accélère la cadence et distance Emilien, il ne reste que 500m, ca devrait aller, et je l’attend au point un peu touchy. On arrive au camp de base, hyper chill, hyper beau. Emilien est furieux qu’on l’ai abandonné. Je comprend bien mais perso je pouvais rien faire de plus. Le guide a tracé, Oscar l’a pas retenu, Émilien était lent … Bref ca s’engueule 5 min et ca s’apaise. Je trouve le guide et Oscar pas très corrects sur ce coup, enfin surtout le guide, c’est son travail de nous emmener, pas de nous tracer. Ca me fait un peu penser à Léo qui se casse en rando tout seul devant, et ceux qui suivent doivent deviner par quel chemin il est parti.

On installe les tentes et on profite du soleil, de la vue, de la montagne et des grands espace. Le camps est dans un petit renfoncement de la montagne accompagné d’une petite lagune, à 4800m d’altitude. C’est vraiment idyllique et intimiste dans cette immensité d’espace, de rocher et de glace. On s’équipe et on va s’entrainer à faire du rappel pour demain. Cordes, nœuds, descendeur, on voit tout ca et on fait des essais pour être à l’aise.

On mange du poulet et on dors tous les 3 dans une tente pendant que le guide dors dans une autre.

Bilan : 70€

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *