Maurice #18 : expédition du sud et théâtre en rénovation

0

Tout commence après un repas de nouvel an très copieux dans la famille d’Anna. Je vais pas m’étendre trop là dessus, mais c’était vraiment très copieux.

Des camarons au barbec.

Anna ayant trois jours de congés, on a décidé de partir faire un petit tour pour bien commencer 2022.

Le passage du sud

En gros, on a longé la côté sud sur 35km. Je crois que c’est la plus grande portion de côte “sauvage” de l’île. Le petit chemin mal indiqué (comme d’hab) serpente sur les falaises de basalte entre la végétation épaisse et les nombreuses petites rivières. On y voit aussi beaucoup de vestiges de l’époque coloniale : grands murs en pierre, ponts, ruines diverses… La région avait l’air pas mal utilisée pour élever du bétail à l’époque.

Si la carte ne s’affiche pas, elle est disponible ici.

C’est pas magnifique ça ? (répond dans les com)

Le théâtre de Port-Louis

En plus de ça, j’ai remarqué il y a quelques jours que l’ancien théâtre de Port-Louis est en rénovation et que “oh! la porte est ouverte !”. Du coup je vous laisse aussi quelques photos de la visite. Je vous laisse aussi l’écriteau de la commune qui explique l’histoire du lieux.

Construit en 1822, le théâtre municipal de Port-Louis est l'un des plus anciens de l'hémisphère sud. Néanmoins, le premier théâtre de Port-Louis se trouvait à la place du présent cinéma Majestic à côté du jardin de la compagnie et fut détruit par le cyclone de 1818. La première pierre de l'édifice est posée le 27 septembre 1820, par le gouverneur Farquhar, à l'emplacement de l'ancien marché incendié en 1816. Le théâtre est dessiné par l'architecte français Pierre Poujade et décoré par l'artiste peintre Pierre Thuillier. Terminé le 11 juin 1822, le théâtre peut accueillir 600 spectateurs sur trois niveaux de balcons. En 1851, il est racheté par la Municipalité de Port-Louis. En 1854, la salle et le dôme sont décorés par l'artiste-peintre belge Théodore Henry Vandermeerch, qui devient plus tard conservateur du Théâtre. Dans les années 1850, le Théâtre municipal est au cœur de la vie artistique et sociale de la colonie. Des artistes locaux et européens jouent dans une salle illuminée à l'huile de noix de cocos jusqu'en 1891, date à laquelle l'électricité est introduite pour le première fois à Port-Louis.

4 Comments

  1. Cest magnifique la cote sud

  2. Éclairage à l’huile de noix de coco ! quelle folie c’est génial ! Et cet engrenage en bois là c’est ouf !
    Belle balade en somme (Fout sa bèl !)

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *