Le voyage de Marty, Granada #jour166

0

Réveil chill vers 10h30. Je reçois un message de Léa qui est en “congé” aujourd’hui et qui devait aller à la Laguna Apoyo ce matin à 10h pour savoir si elle peut venir avec moi aux isletas. Je lui dit que bien sûr, mais qu’elle est sûrement déjà partie !

Elle me répond qu’en fait elle est restée en se disant que soit elle venait avec moi soit elle se reposerait. Bon ben top ! On convient de partir assez tôt pour avoir le temps de bien se promener dans les isletas. On se retrouve avec Nelson au restau habituel et on mange. Finalement Nelson ne va pas venir, il a peur du soleil de l’après midi. Ou alors il voulait nous laisser seuls. Mais il a bien insisté que si on l’avait fait plus tard il serait venu 🤷‍♂️

On part avec Léa. Avec François la dernière fois on parlais de la pollution sur les bords de routes et les cours d’eau. En voilà un bel exemple. Ça donne envie d’y prendre sa douche non ?

Bref, on va au bout de la jetée à pied puis on loue un kayak deux places pour 4h, de 14h à 18h. La négociation était tendue. Lui : “25$ ?” Moi : “20 ?” Lui “OK”. Bon 😂 j’aurais peut être pu demander moins mais Nelson m’avait dit ce prix là. On met nos affaires dans un “sac étanche” (entendre par là un sac qui a été étanche un jour, mais qui est maintenant percé. Ça protège des éclaboussures mais pas intérêt de le tomber à l’eau) et on part !

Il y a pas mal de vent et de vagues, ça nous fait un peu flipper ! Si c’est pour ramer dans les vagues laisse tomber. Le guide nous a dit qu’à l’intérieur des isletas c’est beaucoup plus calme et protégé. On rame jusqu’aux îles.

Les isletas sont sympa, ce sont pleins de petites îles avec chacune son propriétaire et basiquement sa maison. Les rives sont artificielles, des murs de pierre. Il y a quand même beaucoup de vagues, j’imagine que sinon les berges seraient mal en point. On a de la chance : il y a pas mal de nuages du coup la température est agréable et il n’y a pas de soleil ! C’est non ironique, ça nous évitera des coups de soleil inutiles. On rame, on rame, on rame. Franchement c’est sympa de passer d’îles en île, par la droite, par la gauche. Au bout d’une heure 30 on se dit qu’on va faire demi tour tranquillement.

On mettra 2h30 pour rentrer en se perdant un peu dans la mangrove, en regardant les oiseaux, en s’arrêtant pour discuter et en regardant le coucher de soleil.

On discute d’un peu tout et on s’entend bien, il y a un bon feeling, c’est agréable. On termine le tour, le gars essaie de nous faire payer plus en disant que le retour était à 17h30. Il demande sûr de lui à son collègue… Qui confirme les 18h 😂 on rentre à pied au centre en passant par la plage cette fois, avec la nuit c’est plus safe. On discute encore 1h. On arrive à son hostel et elle insiste pour que je vienne boire un verre gratuit avec elle et les filles, adorable. Vous imaginez bien que quand on me propose d’aller boire un verre, et gratuit en plus, je ne peux pas refuser !

Je ne tarde pas et rentre chez Nelson, prend ma douche et il m’invite à manger ensemble ! Il a préparé un plat typique d’ici : banane maturée avec du fromage dedans et passée au four. C’est vraiment pas mal.

Je rejoins Léa au cours de Salsa (le même que la semaine dernière) et arrive à la toute fin. Niquel. Elle me dit en rigolant et un peu gênée “on danse ?”, je rigole sans vraiment y aller, gêné moi aussi. Là je réfléchis une seconde et je trouve ça incroyable comment on est froids en France, comment ce genre de moment peut se produire ? Je veux dire, avec une Nicaraguyenne elle aurait pas été gêné de me le demander et j’aurais pas été gêné de danser. Mais là entre deux français hop, ça marche plus. Quelle tristesse ! Je prend alors ses mains et lui dit avec entrain : allons y alors !

On danse alors pendant quasi 1h, même si on se fait un peu jeter vu que le cours est fini on se met dans un coin avec de la musique. Au début je fais souvent des erreurs, c’est plus elle qui m’apprend mais après 30min j’ai rattrapé mon retard et on fait autant d’erreur l’un que l’autre. Franchement c’est super sympa de danser ensemble, j’adore. Au final on reste sur les 4 pas de base qu’on connaît mais on les réussis et les enchaîne bien ! Super moment.

On retrouve Chloé à l’hostel et on va boire une bière avec Nelson tout les 4. Auriane est partie avec Manuel le barman en début d’aprèm “voir le volcan” ils sont rentrés et la chambre des filles est fermée à clé, je crois qu’elle n’est pas disponible 😂

Rien de particulier à dire sur la bière, on rentre et dodo.

Bilan : 700 Córdobas soit 18€

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *