Le voyage de Marty, Granada #jour165

0

Réveil tranquilou et câlin bisous. Vraiment romantique l’espagnol. De quoi bien fêter la Saint Valentin ! Quelle coïncidence. 6 mois sans qu’il ne se passe rien et pile le 14 février.

On prend le petit déjeuner à l’hôtel au bord de la piscine. Franchement ça régale l’assiette est bien garnie, il y a du fromage en plus ! On monte sur la terrasse sur le toit et on discute, on regarde la vue, on chill… Elle me fait écouter des chansons qu’elle aime, notamment une de Natalia Lafourcade qu’elle aime beaucoup “hasta la raíz”. Incroyable ! C’est Carlos, mon CS de Puebla au Mexique qui me l’avait fait découvrir car c’était sa colloc à un moment ! Elle me montre Julieta Venegas aussi. On réécoute LA chanson que tout le monde apprend en LV2 espagnol : “Porque te vas”. Elle est sacrément appropriée.

Vers 15h on se décide à bouger au centre ville et je lui offre un collier avec une pierre en souvenir. Elle prend le bus pour Managua puis León, 3h30 de trajet l’attendent. Dernier baiser, dernier câlin et la voilà qui part.

Elle est très observatrice, elle m’a demandé si j’étais gaucher. Je n’ai pas compris au début mais elle m’a dit m’avoir vu utiliser ma main gauche. Je ne m’en rend même pas compte la plupart du temps. En fait j’essaie d’utiliser la main gauche quand je peux pour gagner en dextérité, à force ça devient une habitude j’imagine et il y a des choses qui ne me dérange pas de faire. J’y pense pcq je suis dans le bus et écrit de la gauche là, main droite sur la barre.

Je vais à la Cueva Nica, le repère de Nelson en post soirée pour décuver dans son hamac et évidemment… Il est là ! On discute un peu de tout.

Un sujet intéressant est la sur-protection de leurs enfants par leurs parents et la contraception ici. En fait les garçons ça va mais les filles sont très surveillées sur leurs sortie, comme Fátima. Bon elle c’est un peu à l’extrême mais c’est une tendance très forte. En fait ça viendrait de l’absence de contraception ici. Les garçons “n’aiment pas” les préservatifs et les filles acceptent de faire sans. Sauf que du coup, s’il y a un enfant qui en sort, le mec se barre et c’est la famille de la fille qui s’en occupe, puisque la fille aura sûrement 17/18 ans et pas les moyens de subvenir à ses besoins et ceux de son enfant. L’avortement est illégal ici. Ici pas de pilule contraceptive, enfin si, mais les filles “l’oublient”. Les Nicaraguyens ne sont pas très rigoureux me dit il, j’avais compris 😂. Du coup ici il y a une autre forme de contraception que l’on a pas en France : l’injection. Juste après la fin des règles il y a une injection dans le bras qui est censé protéger pour un cycle jusqu’à la fin des prochaines règles. Tiens tant que j’y pense, je me demande si c’est un cycle ou 28j, parceque ça peut changer la donne. Bref, cette injection est fiable… Plus ou moins. Si le corps rejette l’injection aucun moyen de le savoir et la fille n’est pas protégée. De même, il faut changer d’injection tous les 2 ans sinon le corps à assimilé le produit et la protection disparaît. Bon en gros, ici la protection est toujours très relative. Il me dit que celles qui y sont le plus attentives font des implants dans le bras. Bon, c’est mieux, même si ça reste hormonal, la protection est là. Pour toutes ces raisons, les parents sont super attentifs aux sorties de leurs filles.

Ce qui est assez drôle dans le cas de Fátima c’est qu’elle a eu un copain pendant 5 ans, qu’ils ont été ensemble casi 2 ans à Managua ensemble avant les évènements de 2018. Et là pas de souci, ils ont même vécus ensemble. Pr contre depuis qu’elle est rentrée à Léon fini haha ! Pourtant c’est clairement pas le genre de fille à faire n’importe quoi. Enfin, si tenté que je ne sois pas n’importe quoi 😂

Je récupère les jumelles de Nelson chez lui et part pour le tour du Volcan Masaya. Pour 20$ on nous emmène en taxi. Bon, le taxi c’est une petite voiture et on est 5 mais soit. L’entrée seule coûte déjà 10$. Pour 30-40min aller et idem retour.. Ça va.

On arrive au musée, intéressant mais sans plus, puis au volcan. C’est assez drôle comment le parking donne directement sur le cratère. On peut limite faire le volcan en drive. Bon, on descend de la voiture et je monte sur l’un des cratères (vides). On était censés arriver avant le coucher de soleil… C’est raté. Vraiment déçu de ça. Bon tant pis, je profite quand même ses dernières lumière orangés.

Je redescend et vais voir le volcan. Le cratère est immense et on voit la lave au fond. Un lac de lave, avec des vagues et des geysers ! Les jumelles sont une super idée parceque le lac est vraiment loin. Le centre est tranquille, à gauche de nombreuses vagues de lave s’écrasent sur les bords et éclaboussent. Sur la droite des geysers ! C’est magnifique, un spectacle qu’on pourrait regarder des heures mais le taxi nous rappelle après 30-40min.

On ne voit pas grand chose là mais c’était vraiment cool !

On mange dans le rue avec Nelson. C’est ultra copieux et un peu cher, j’en ai pour 160 córdobas. Beaucoup de bananes frites. J’aime ça mais ils blindent souvent c’est relou. Le fromage est pas ouf mais la viande est vraiment bonne ! Je goûte aussi les bananes maduro, des bananes plantain un peu fermentées et frites. C’est bon ça aussi ! Même si gras comme toujours.

Je vais dans un Hostel rejoindre les filles, il y a un open mic. Les gens qui veulent peuvent aller jouer de la musique sur scène. Bon en vrai les 2/3 des gens c’est des volontaires, c’est assez drôle. J’avoue que je suis crevé je suis pas super actif. Manuel, le barman, nous rejoins. On écoute encore un peu la musique et on décale. J’hésite à rentrer mais bon, une bière ça fait jamais de mal !

Auriane a un gros crush sur Manuel c’est assez drôle. Je crois que Léa en a un sur moi, elle n’est jamais bien loin de moi, quand on marche pour aller boire une bière, peut importe où je suis elle se retrouve à mes côtés. J’en avais un petit soupçon mais maintenant j’en suis sûr haha ! Je ne sais pas trop quoi en penser : demain je fais les isletas avec Nelson et ensuite je m’en vais. Je veux dire… Ça me semble compliqué qu’il se passe quoi que ce soit, j’ai du mal à trop voir l’intérêt, je suis partagé. Après kiffer l’instant c’est cool aussi. Bon, on verra plus tard.

On se prend donc une bière qui nous fait nous coucher bien trop tard par rapport à mon état de fatigue Haha ! Je rentre et vais me coucher direct. Nelson m’avait laissé les clés ce soir, il devait se coucher tôt, même si au final on s’est couchés ensemble à 2h30 !

Bilan : 1160 Córdobas soit 29€

One Comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *