Le voyage de Marty, Ometepe #jour171

0

Réveil tôt, je range ma tente, déjeune ce que les chats ne m’ont pas volé ces enflure et vais faire un tour à la plage. Les chats ont quand même ouvert la casserole avec un couvercle bien fermé à soulever, mangé tout le riz aux œufs ainsi que ma banane et mon ananas. Putain, sale bête. Ils ont des croquettes là. Je les regarde l’air de dire “vous avez de la chance d’être ici, dans la nature vous seriez déjà au bout d’une pique en train de rôtir au barbecue. Je crois que les 3 que j’ai regardé ont compris, je me suis a peine approché qu’ils sont partis en courant. J’y ai pas pensé sur le coup mais j’aurais dû voler leurs croquettes 😏 les chats c’est un peu comme les enfants gitans : si tu le fait chier tu te fais engueuler par le propriétaire, si le chat te fait chier tu peux rien faire sinon tu te fais engueuler par le propriétaire. À la différence qu’on parle de chats au lieu d’enfants et d’une engueulade au lieu du fusil de chasse. Mais c’est presque pareil.

La plage est sympa de bon matin même s’il ne fait pas beau aujourd’hui. Surprenant pour le Nicaragua. Je croise les deux Québécois d’hier et on s’ajoute sur insta.

Le mec du camping me dit qu’il y a des bus tous les jours à 9h. Sauf qu’une fois arrivé à l’arrêt (rapidement grâce à un gamin de 14 ans qui allait au collège à moto et s’est arrêté pour me prendre) un gars me dit au bout d’une heure d’attente qu’il n’y a pas de bus.

Bon, je fais du stop. J’attend… Il n’y a vraiment pas grand monde… Je me décale pour pouvoir stopper les voitures qui viennent de Popoyo et en 5min j’ai de la chance, un couple de Canadiens de Montréal me prend. Le mec est un fou de moto : il avait une CBR900RR avec laquelle il faisait des trips à 250km/h avec ses potes. Mais pas en mode tranquille, à passer entre les camions. Ils allaient à Québec depuis Montréal pour aller au restau. En voiture c’est 2h30 de trajet, ils les faisaient en 50min. Il s’est fait un trip pour aller de l’autre côté du Canada. Il habite à Popoyo depuis 5 ans et est venu ici en moto. En ninja650. La ninja 650 c’est la même que celle que j’avais mais en version sport : carénage et guidon en V. Sinon c’est tout pareil. Je vous raconte pas le confort inexistant ! Il m’a dit qu’il cruisait toujours à fond de gaz : 200km/h. Du coup des pauses toutes les heures mais moins de route puisqu’il roulait 2 fois plus vite que la normale. Il l’a revendue une fois arrivé ici. Quand on parle de la bride, je dis que c’est pas mal, ça évite que les gens se plantent comme des merdes avec 200cv dans la moto. Il me répond que c’est de la merde et que depuis qu’il roule en moto il a toujours roulé à 200. Ma foi. Je lui demande s’il a eu des accidents, il me répond que plusieurs mais toujours à faible vitesse (en dessous de 80km/h). Celui à 80 les médecins le pensaient mort cérébralement, mais il s’est réveillé dans l’irm et est reparti chez lui comme si de rien n’était. Je ne sais pas comment ce mec est encore vivant. À oui au fait : il est photographe pour les surfers ici mais ne sait pas surfer.

Il me dit que vu que l’euro est plus fort que le dollars canadien (1$=0,6€) je suis le roi du pétrole ici. Parceque pour lui on achète pareil avec un dollar ou un euro, mais non mon gars haha, en vrai ça change rien ! Ma valeur d’une monnaie n’a aucun impact, c’est le salaire qui en a un. Il me dit qu’au Canada tout est super cher et qu’on est bien plus riches en Europe du coup. Sûrement pour cette raison que tant de gens vont travailler au Canada et qu’on m’a conseillé de m’y expatrier : gagner beaucoup moins. Non en vrai je pense surtout que c’est un mec pas bien riche et dans ces pays si t’as pas de diplôme c’est payé comme en France toutes les avancées sociales en moins. Du coup c’est la merde un peu oui.

En tout cas ils me posent à Rivas, je fais 3 courses, prend un taxi et arrive au quais. Le taxi m’a coûte 0€75 pour 5kms, je ne sais même pas comment c’est rentable. Je pense qu’il y allait comme collectivo et que j’ai été seul au final. Les vélos me proposaient 4€ mdrrrr. Bon, leçon comprise : ne pas faire confiance aux vélos. Sur la plage beaucoup de monde, c’est dimanche, les gens viennent profiter de la plage. Je prend le ferry direction l’île : 1h pour 1€25. Au Honduras pour Utila c’était 1h pour 30€ haha ! Bon après la vitesse est différente mais c’est toujours un peu abusé autant de différence.

Les seules fois où on m’a pris pour un con au Nicaragua c’est ici : Rivas et Popoyo. Pourquoi ? À votre avis ? Toujours la même raison : à chaque fois qu’il y a des nords américains c’est la douille. Partout où ils vont ils y vont en groupe et détruisent l’économie locale. Au supermarché d’ailleurs des produits importés de partout, évidemment super cher. 5€ le pot de bolognaise, ça va aller merci. Ici c’est surtout les Canadiens, il y en a de partout, le Costa Rica c’est les États-Uniens à priori.

J’arrive à Ometepe sans savoir quoi faire. Je regarde un peu sur internet, je demande à Amélie (la fille du Mexique) qui me donne 2-3 conseils. Elle elle est passée au Nicaragua, Colombie, Pérou, Cuba et elle vient d’arriver en Égypte. Elle voyage beaucoup plus vite que moi. Bon mais du coup avec l’aide d’internet aussi je comprend un peu ce qu’il y a à faire.

Je regarde les locations de motos : 15$ la journée ça fait 13,3€ ! Top. La dame me propose même de camper dans son jardin gratuitement. Typiquement ça, ça ne me choque pas mais JAMAIS qqun m’aurait proposé ça en France ! Enfin du moins pas en ville, à la campagne peut être plus. C’est vrai que le Nicaragua comme les autres pays d’Amérique centrale ça reste des pays avec peu de villes, ça joue sûrement.

Je marche les 5kms qui me séparent de l’un des meilleurs spots de coucher de soleil. Et me pose avec une noix de coco. Le sable est super noir. Au bout de la bande de terre, les vagues des deux côtés s’entrechoquent.

On est bien là

Je regarde le coucher de soleil somptueux avec une bière. Je reste jusqu’à la fin. Et à la fin, je ne pose pas ma tente : je regarde les étoiles. Elles sont magnifiques et on distingue la voie lactée. Je reste ici à écouter de la musique sur la plage jusque 22h. 3h à regarder les étoiles.

Serait-ce le paradis ?

Je me pose dans un coin, pose la tente, ai bien trop chaud, dors tant bien que mal.

PS : en regardant Facebook j’apprend que Barbarito (le mec qui m’a accueilli au Honduras) va être papa. What, the, fuck. Le connaissant, je suis pas certain que c’était voulu 😅

Bilan : 505 Córdobas soit 13€

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *