Le voyage de Marty, Jaén #jour263

0

Réveil très chill et je vais au café que m’a recommandé Victor. Je ne le trouve pas si dingue lui non plus. On s’appelle avec Jules et je contacte l’ami de Gian qui est avocat. Le mec de l’accident ne répond plus et refuse de payer quoi que ce soit ni de communiquer. Putain mais qu’est ce qu’il casse les couilles c’est ouf. Comme si j’avais besoin de ce genre d’embrouille.

Je fais le tour des ferretería mais impossible de trouver un palan qui convient (j’ai trouvé un palan d’une tonne mais qui ne lève que 3 mètres en 30m de chaîne). Les systèmes de poulie ça n’existe juste pas, je vois devoir acheter 2 poulies et une corde avec des sangles si je trouve. Je fais plusieurs fois le tour des ferretería le temps de trouver tout ce dont j’ai besoin. Au final chaque poulie de 1T coûte 10€, la corde de 20m 9€ et la sangle de 4m 4€. En tout 33€. Pour la corde, j’ai payé dans une ferretería au poid, les autres étaient au mètre. Payer de la corde au poid, ça n’a aucun sens, mais bref, du coup je l’ai payé 2 fois moins cher. Pour la sangle c’est une sangle de remorquage, ça fera l’affaire.

Je rentre à l’hôtel et fait le montage avec les nœuds adéquats. Je coupe la sangle en deux et fait des nœuds de 8 au bout. Si l’explication vous intéresse, voilà la vidéo que j’ai envoyé à Victor pour qu’il l’installe dans sa ferme. En espagnol bien sûr.

Ce problème réglé, je vais poser le paquet au collectivo qui va l’emmener au restaurant d’un pote de Victor au village. Je vais ensuite voir la poste… Qui sont incompétents comme d’habitude. Ça c’est vraiment incroyable, je n’ai jamais vu, dans aucun pays, une poste avec des gens compétents y travaillant. Et encore, compétents… C’est surtout savoir entrer 4 valeurs dans le simulateur de coût… Elle me dit que pour envoyer en France il faut envoyer depuis Chiclayo… Mais bien sur. Ici il n’y a que le service express ultra cher. J’insiste, elle me dit que ça n’existe pas, je sais que ça existe, j’insiste, elle insiste, je lui dit salut en râlant en français et en faisant un signe de la main. Ces gens me gavent. Putain c’est quand même pas compliqué, il existe 3 envois possibles ! Et elle est même pas capable de savoir ce que c’est !

En me promenant dans la rue je croise les employés municipaux qui refont le passage piéton. Bon, ça, okay. Mais ils sont 8, avec des petits pinceaux. Oui, huit, avec des petits pinceaux. Et ils prennent leur temps, c’est une œuvre d’art le truc ! J’ai jamais vu des gens aussi peu productifs !

Je fais mon sac et part en bus pour Pedro Ruiz. Le minibus c’est long. Surtout quand on fait un arrêt d’une heure au milieu pour cause de travaux. Arrêt accessoire hein, comme d’hab ils ferment la route alors qu’ils pourraient laisser en simple voie !

Arrivé à Pedro Ruiz, le Couchsurfing a déjà des Colombiens chez lui, je trouve donc un hospedaje pour 5€. Cette fois salle de bain privée et télé, propre. Dans la salle principale arrivé un mec avec vraiment une dégaine à l’arrache. C’est un paysan du coin. Il sort de son sac un grand sac de feuille de coca et en mastique. Il m’en propose et j’en prend juste un peu, je compte bien dormir ce soir. Il mastique les feuilles avec du “cal” une poudre blanche qu’il met sur sa langue. À priori ça fait ressortir le goût. Les feuilles de coca ça réveille, ça accélère le rythme cardiaque, ça coupe la faim. Du coup, pauvre paysan qu’il est qui a besoin de travailler beaucoup et dur et qu’il ne mange pas toujours à sa faim, c’est parfait. Ça coûte que dale en plus, 5 soles le grand sac.

Je sors, mange du poulet frit avec des frites et rentre dormir. Enfin, discuter avec Fio et dormir. Je ne sais pas comment elle fait, comment elle survit. Elle est en pleine période de travail intense ou elle termine son mémoire et va bientôt passer ses examens mais elle dort quelque-chose comme 3 heures par nuit et elle me parle pas mal. Non parceque quand on discute et qu’il est 22h il est 5h du mat en France hein ! Si j’étais elle je serai déjà mort de fatigue depuis longtemps. Mais genre pas juste fatigué, mort. Si je dors pas mes 8h je survis pas moi. J’ai beau lui dire d’aller se coucher ça change pas grand chose haha, elle a du travail et elle aime bien me parler.

J’avais oublié : en rentrant je dépasse mon hôtel sans faire attention et vais un peu plus loin. Des prostitués sur le trottoir. Ça n’a pas l’air de craindre plus que ça mais j’avoue que je ne m’y attendais pas. Je me suis un peu perdu, demi tour, je retrouve l’hôtel. Avec la nuit je n’avais pas vu le panneau et ici la devanture c’est juste une montée d’escaliers.

Bilan : 216 soit 54€ dont 33€ de palan

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *