Maurice #39 : Post Scriptum

0

Je veux juste profiter de ce petit article pour faire quelques précisions et revenir sur des trucs évoqués dans mes anciens articles. Pas sûr que ce soit très intéressant à lire, j’écris ça plutôt pour moi, pour me rappeler de quelques trucs en particulier.

Retrospective des articles

Un des premiers trucs qui m’a frappé ici, c’est le sentiment d’insécurité chronique des Mauriciens. Il est admis que c’est très risqué de se promener seul dans une zone peu fréquenté. Et si c’est la nuit, c’est qu’on est carrément inconscient ou suicidaire. Pourtant, d’après numbeo.com qui sort un indice de criminalité basé sur les statistiques officielles de chaque pays, Maurice est plus safe que la France. Il y a des vols et de la drogue certes, mais j’ai l’impression que les violences sont vraiment rares. De manière générale, je ne me suis jamais sentis en insécurité pendant les 7 mois et demi passés à Maurice.

Dans l’article 13, je parle du plombier qui devait refaire la tuyauterie de tout l’appartement. Il a bien finit les travaux, mais avec l’air marin et la qualité sans doute assez discutable des raccord utilisés, certaines pièces sont déjà en train de rouiller… Ca promet.

Dans ma traversée de Maurice à pied, j’insiste sur le fait que les chiens sont assez casse burne. Et ça n’a pas changé ! En fait, c’est surtout quand on marche ou qu’on fait du vélo dans des endroits où il n’y a pas beaucoup de passage, les chiens ne sont pas habitués et n’hésitent pas à défendre leur territoire, même si celui ci inclut la route… C’est très chiant, et je ne sais toujours pas vraiment comment réagir. Je gueule, je simule des coups, en général ça suffit à les faire fuir ou au moins les tenir un peu à distance.

Un gang de chien qui sème la terreur

Dans l‘article sur le Morne, je parlais un peu des origines de la musique traditionnelle Mauricienne, le Sega. Ici, je vous propose une petite sélection des hits 100% mauriciens qui ont bercé notre séjour :

  • Eliana, Jason Lejuste
  • Mo solo, Blakkayo
  • Laglwar, Prophecy
  • Li tourner, Alain Ramanisum
  • Alimé Difé, Carino
  • Du pain grillé, Cassiya
  • Dodo Baba, Sky To Be
  • Chant l’amour, Kaya
  • Ton Keny, 666Armada
  • Sa Pa Zot Traka, Lin & Desire François

A noter que ces musiques sont très populaires, mais qu’il y a d’autres musiques très écoutées ici, de style plutôt afro (Rema, Joeboy par exemple), français, indien/Bollywood ou latino.

Début avril, j’ai découvert l’existence des longanistes. Il s’agit d’un genre de pratique vaudou locale. Bien sûr, c’est de l’arnaque et quand on en entend parler, c’est clairement dans ces cas là. Mais pourtant, au cours de nos balades dans l’île avec Anna, on a vu au moins 4 lieux présentant des restes évidents de cérémonie longaniste : bougies consumées, noix de coco, limons, encens, pièces de monnaie et autres fruits ou légumes coupés. Le tout dans des endroits improbables, au milieu des champs de canne ou dans des cavernes.

Et oui, c’est impressionnant la magie noire.
Un clip marrant sur les longanistes et leurs arnaques

Pour reprendre la revue des articles, je me souviens de la Beach Party sur l’îlot Bernache. C’était marrant, mais c’est le seul “concert” que j’ai eu l’occasion de faire et c’était franchement une anomalie à Maurice vu que les rassemblements de 50 personnes sont toujours interdits depuis le début de l’épidémie. Dommage, Maurice à l’air d’être un bon endroit pour faire la fête.

Bon allez, c’est vraiment finit les articles sur Maurice maintenant, promis.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *