Maurice #12 : cap sur le grand nord !

0

Lundi 22 novembre : arrivée de mes parents à l’île Maurice pour une semaine. C’est l’occasion de se bouger les fesses et de faire des trucs de touristes qu’on avait pas trop osé faire jusque là.

Mardi 23 novembre : pour commencer, le bateau. Le bateau c’est génial. Ca permet d’aller sur l’eau sans couler d’abord. Si on creuse un peu plus, ça permet de découvrir des continents, de transporter des trucs lourd ou de faire des marées noires : fantastique !

Les embarcations

Blague à part, j’y connais rien en bateau mais je trouve ça méga stylé. D’ailleurs, j’aimerais bien en faire sérieusement ou même travailler sur un bateau un jour. Mais bon, il faut bien commencer quelque part, et là on s’est attaqué au problème de façon très touristique. Une attraction vraiment stylée et populaire au nord de l’île Maurice, c’est d’embarquer pour une journée sur un catamaran et d’aller voir les îlots au large de la côte. Côté organisation, il y a environ 30 personnes sur le bateau, boisson à volonté et repas bien copieux à base de grillades. Le tout pour 1200 Rs/personne, soit 24€ : korek !

Oklm

Pendant la journée de bateau, déjà on navigue sur une eau magnifique tantôt turquoise lagon, tantôt bleu marine très profond, limite hypnotisant. Ensuite, on arrive dans un lagon entre l’île Plate et l’îlot Gabriel. Là, l’eau est extrêmement limpide, et grouillante de poissons tropicaux magnifiques. La fréquentation relativement faible des environs (bah oui faut faire 1h30 de bateau pour y aller) rend la plongée au masque/tuba vraiment géniale. On se balade aussi un peu sur l’île où on croise des pailles-en-queue et des dizaines de crabes.

Au retour, on s’arrête dans la petite baie d’une autre île, le Coin de Mire. Là, c’est une autre échelle et les poissons sont bien plus gros.

Si vous n’avez pas assez d’imagination, cette vidéo illustre bien le bousin.

Bilan de la journée : le rouge vif de mes coups de soleil m’évoque les champs emplis de coquelicots, où des milliers de petites abeilles butinent et tentent, totalement défoncées au glyphosate, de retrouver leur ruche.

4 Comments

  1. Eh chef c’est ton 2e #11

  2. Très sympa ceci dit! Ya de la place à Maurice ?

  3. Pingback:Moris #21 : janvier continue - BivouHack Live

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *