Le voyage de Marty, Esperanza #jour139

0

On traîne jusque 10h et on petit déjeune tranquille. Repas de base : haricots noir, œuf, crème, avocat et tortilla. Pas besoin d’en décrire plus, c’est ce qu’on va manger à chaque repas (matin midi et soir) tout le temps ici.

On part au centre ville vers midi pour les bureaux de l’association. On me fait visiter un peu. Ils disent bonjour, décident de quoi écrire sur leur banderole et on attend. Je ne sais pas ce qu’on attend mais on attend. Longtemps. J’en profite pour regarder le site internet de l’organisation. C’est une association de défense de la terre, des peuples indigènes et féministe, qui se bat pour le respect de la nature et des droits humains. C’est la plus grande association de ce genre au Honduras, elle a donc le centre où on a dormi, des bureaux et un autre bâtiment. La fondatrice et gérante de l’association à été assassiné avec 2 autres hommes en 2016. Ils s’opposaient à un projet de barrage hydroélectrique qui détruisait une zone de nature et privait d’eau plusieurs centaines de personnes. Le patron de l’entreprise et ses fils ont commandité ce meurtre. Les assassins ont été retrouvés et sont en prison, le patron lui est toujours tranquille chez lui. C’est pour ça le 4*4 blindé.

Après beaucoup d’attente on part à 5 dans la benne avec un vélo en bonus direction la scierie. Ils cherchent des bâtons pour tenir leurs banderoles. On fait 3 scieries avant de trouver. Retour à la colo. On a strictement rien fait aujourd’hui, j’avoue que j’ai du mal à rester tranquille.

Le gardien du centre qui trait aussi la vache et fait du fromage tous les jours

On chill, on mange, on discute, on rigole, ils mettent les lettres à la craie sur les banderoles pour les peindre demain, on fume et on boit un peu. Ils mettent la fin du film qu’ils ont commencé hier : orange mécanique. Je n’avais pas regardé le début mais c’est cool de voir la fin haha.

Ici ils se donnent tous des surnoms, Peludo pour Ariel à cause de ses cheveux, Barbarito pour Alejandro, Nocturno pour l’autre gars, et moi c’est Chele. Chele ça veut dire étranger. C’est pas négatif, tranquille. Ariel a 30 ans et Alejandro 21. C’est marrant des fois il lui fait des remarques comme si c’était son père ça me tue de rire. Ceci étant, Alejandro est vachement à l’aise et on croirait facilement qu’il a 25 ans.

Aparté : je vois sur un groupe Facebook d’entraide des Français qui rentrent en France après 5 ans aux USA et n’ayant jamais cotisé. Ils ont perdu leur travail aux USA avec le covid et sont rentrés en France. Maintenant ils chouinent et demande quelles aides ils peuvent avoir car ils ont du mal avec 2300€/mois pour 3 car il n’y en à qu’un qui travaille. La honte et la dignité ont du apparaître après eux.

Bilan : 0€

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *