Maurice #36 : le Bivouhack s’engage pour la forêt mauricienne

0

Il y a un mois et demi, Anna a dégoté une toute petite ONG qui cherchait de l’aide pour planter des arbres sur une colline juste à côté de chez nous à Port-Louis. Comme on avait un peu de temps, on est allé voir de quoi il s’agissait.

Comme je l’avais déjà dit dans des articles précédents, la quasi totalité de la forêt mauricienne a été rasée au profit de la canne à sucre. Conclusion, beaucoup d’espèces endémiques ont disparu ou sont devenues rares. Mais il y a quelques initiatives de préservation qui visent notamment à reconstruire des écosystèmes endémiques de l’île.

Anna au coeur de l’action

Ici à Port-Louis, le climat est plutôt sec et chaud et le sol rocailleux et en pente. À partir de ça, l’ong avec l’aide de l’herbier de Maurice a sélectionné quelques arbres qui ont pu faire partie de cette forêt avant qu’on la coupe.

Un bébé latanier, attention ça pique
Un petit bois chandelle, cro meugnon
Le fameux bois reinette, le roi de la forêt (pas du tout)

L’ong s’appelle “friends of the environment” (wah ! original comme nom). Ils ont 2 jardiniers qui entretiennent la forêt déjà plantée et ils comptent sur des volontaires pour planter les nouveaux arbres. La plupart des volontaires viennent d’entreprises qui y voient l’occasion de faire du team building. Et puis il y a nous, qui venont de temps en temps pour planter aussi. Planter, c’est assez simple : un trou, du compost et une plante. On ajoute également une bouteille trouée au bas avec une aiguille pour arroser la plante en goutte à goutte et de l’hydrogel, une matière qui emprisonne un peu d’eau dans la terre et augmente les chances de survie de l’arbre.

La difficulté de la tâche, c’est essentiellement de supporter la chaleur et de pas se casser la gueule dans la pente. Enfin on constate surtout ça avec les volontaires : ce sont des gens habitués au travail de bureau et rarement sportifs. Il y en a pas mal qui n’osent même pas se mettre debout dans la pente et font leur matinée de travail assis par terre !

Pour en savoir plus sur le projet : https://foecitproject.wordpress.com/

Nos actus

Impressionnant non ?

Sinon, nos jours sont comptés à Maurice puisqu’il ne nous reste que moins de 3 semaines. Des amies d’Anna passent 15 jours ici, on profite bien de la mer et de ce que l’île peut nous offrir.

One Comment

  1. Bravo les jeunes pour les plantations.
    Et profitez bien. Ici pas de mer chaude ni de fruits exotiques.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *