Le voyage de Marty, Trek Nevados #jour236

0

Réveil tranquille, j’ai une petite journée aujourd’hui. Je chill, dors, jusqu’à ce qu’un mec ouvre ma tente et m’appelle par un prénom inconnu. MAIS SORTEZ DE CHEZ MOI MONSIEUR, QUI ÊTES VOUS ? Bon, en vrai il cherchait les mexicains. Il est là pour porter leurs sacs. En fait les mexicains sont venus en expédition pour monter le Nevado mais avec la météo ils n’ont pas pu. Franchement je suis déçu pour eux c’est dommage. Mais du coup ils ont leur guide et un porteur avec 3 mules. Lui c’est le gars avec les mules. Il me dit que les Mexicains sont super nuls ils marchent lentement 😂😂😂

Je range mes affaires, prend 3 photos et part. Grand soleil aujourd’hui, on va mettre de la crème solaire ! À 4000m ça tape. Je m’allume un pet, fume 3-4 taff et l’éteins. J’ai perdu ma crème solaire en chemin. Merde, demi tour, okay elle était 20m derrière, tout est bon. Faudra que je fasse gaffe à pas perdre les chaussures que j’ai dans l’autre main ça serai con ! La beuh ça tape fort à 4000m avec le manque d’oxygène 😂 je fais un noeud à mon sac à chaussure déglingué et repart.

Je marche dans le Páramo, c’est vraiment stylé tous ces frijoles (les espèces d’arbre) à perte de vue. Je prend des photos, marche tranquille. J’ai 3h à faire aujourd’hui, c’est ultra chill. Je marche encore un peu, bois un coup et joue avec la bouteille d’une main à l’autre.

HEIN? MAIS ATTEND MEC, comment tu peux jouer avec ta bouteille d’une main à l’autre alors que t’as tes chaussures dans ta main droite ? ESPÈCE DE GROS BOLOSS, TES CHAUSSURES DE MARCHE !

Bref, je pose mon sac et fait demi tour. Je suis vraiment un gros con. Je me vois déjà demander à Jules d’aller au magasin m’en acheter une autre paire qui sera de qualité inférieure, putain mais quel con. Je marche pendant 20min en sens inverse en regardant chaque endroit où je me suis arrêté et ne trouve rien. Merde. Je regarde de partout, rien. Bon, ben je crois que je vais faire mon deuil… Ma chance c’est que les mexicains les trouvent sur le chemin…

Et là, le porteur arrive avec ses mules, je vais le voir et lui dit que j’ai perdu un sac blanc avec des chaussures. Il me répond “oui dans mon sac” il m’a répondu ça tellement naturellement en étant stoïque que je m’attendais à un “ha” et j’enchaîne en disant “oui parceque j’ai…” “attend quoi ? Tu les as ?” il me répond tout aussi stoiquement “oui elles sont dans mon sac, tiens”. D’un côté le moi un peu paniqué, de l’autre lui complètement normal genre il a acheté une baguette de pain, il vient pas du tout de me sauver la vie Haha. Je lui demande où il les a trouvée. Vous vous souvenez le moment où j’ai fait un noeud au sac en me disant qu’il faut pas que je perde mes chaussures ? Oui. Ici.

Bref, je marche ultra chill et me fait doubler par les mexicains. Durée du trajet 6h au lieu de 3 haha, 75m de D+, le sommet du Trek à 4033m, Alto de Boqueron, puis 700m de D-. De jolis paysages, surtout dans la descente avec la vue en surplomb.

Hop hop hop le stickers

J’arrive à l’école El Salto et me pose devant ce paysage grandiose. Je prend la douche la plus froide de ma vie (j’en ai mal à la tête). Là j’avoue, j’ai plus de bouffe du coup, il me reste juste un petit dej vu que je l’avais pas mangé à l’aube du 2ème jour, pensant faire que 3j en tout. Je prend donc le repas de Doña Flor, spaghettis, riz, viande chelou mais on va pas trop regarder et poulet. La viande chelou, un mec me dit que c’est trop bon, effectivement ça a presque bon goût. Il me dit que c’est un mélange de viande qui vient de chez D1. Ouai, de la bonne grosse merde en somme. D1 c’est le Aldi de chez nous, pas grand chose à y acheter si ce n’est la farine ou les trucs du genre, le reste c’est vraiment de la merde.

On discute un peu c’est cool. Dans ce refuge/école à 3300m d’altitude il y a 2 enfants, une professeure, Doña Flor qui fait a manger et un homme qui vient de la ferme d’à côté s’occuper des animaux. Le reste sont des gens de passage, des guides et des randonneurs. Les 2 enfants viennent de loin et restent ici la semaine. Il y en a d’autres qui viennent de plus près : 30min 1h de marche et qui viennent chaque jour. Ils sont peu nombreux et l’école n’est pas financée par le gouvernement, la prof est volontaire, juste nourrie logée.

J’aurais bien posé la tente mais il faut que je parte tôt demain et autant soutenir un peu l’école, c’est pour la bonne cause. Je prend une chambre et dors dans mon sac de couchage. Demain j’ai 4h de marche selon la police et 7h selon les manifestants. Ouai, Doña Flor m’a dit 4h, j’ai vu un retour d’expérience de touristes qui disent 7. Bon. Je vais me lever tôt et tabler sur 6h. Le truc c’est que de Juntas, où j’arrive, à Salento il y a 3 bus a prendre et suffit qu’il y ai une couille qqpart pour que je soit bloqué en chemin, faut prendre un peu de marge sur les 5h de route qui m’attendent.

“Les oiseaux nées en cage pensent que voler est une maladie”

Bilan : 49 000 pesos soit 12€

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *