Le voyage de Marty, Tamborapa #jour257

Réveil temprano, petit dej, promenade dans la ville et départ en bus. C’est long, 3h30 de trajet mais c’est super cool sur ces petites routes de montagne. J’adore ces routes, cette ambiance. La voie est en état correct mais faite pour une seule voiture donc quand il y a un virage ça klaxonne pour avertir. Barrage de flics, contrôle. Ils ne contrôlent que les hommes, pas les femmes. Victor me dira plus tard qu’ il y a deux raisons à ça : ils cherchent qqun ou alors juste c’est une façon de prendre le temps mais pas trop de demander des sous au chauffeur. Il me dit que quand les flics sont là ils demandent 5 soles au chauffeur, tout le temps.

Avant de prendre le bus

J’arrive au village et mange un morceau puis Victor me récupère dans sa moto avec benne qui n’est pas de première jeunesse. On part pour 30min de moto sur des pistes en terre en mauvais état pour arriver au fond de la vallée, chez lui. C’est vraiment le bout du monde, c’est fou.

En arrivant on part direct à la cueillette et j’apprend à récolter le café. On récupère tous les grains qui ne sont pas verts, les rouge et ceux qui sont en train de le devenir. On mange tous ensemble avec sa femme Elsi, son fils Felipe et ses filles Ariana et Agatha ainsi que les deux voisins qui travaillent avec lui. On discute mais je ne sais plus trop de quoi honnêtement, j’aurais dû noter avant.

Bilan : 44 soles soit 11€

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *