Le voyage de Marty, Bonampak #jour69

0

Je me réveille, me lève et range tout. Je vais déjeuner face à la cascade. Ces dernièrs jours sont assez ouf en terme de réveil : 7 nuits de camping, 3 réveils devant des cascades et 3 devant des lacs. J’adore. Je reste devant la cascade, comme à Las Nubes, je suis hypnotisé. Je pars pour Bonampak. Au moment de sortir du chemin, le mec d’ici me choppe et me facture 75 pesos l’entrée. Soit. Ça me va haha.

2 jeunes me prennent en stop jusqu’au croisement avec la route des ruines. Je pose mon sac à l’entrée et pars pour 9kms de marche. Vers la moitié on me prend en stop : un homme qui s’occupe du transport ici pour la communauté et une femme qui vend des objets d’artisanat sur le site. J’apprend que dans les Chiapas il y a 12 grandes langues en plus de l’espagnol. Sûrement quelques dialectes aussi. Ils sont toujours parlés, ce n’est pas un truc d’anciens.

Arrivé sur le site, j’ai faim et mange sur la pelouse. Le site est pas gigantesque mais super sympa au fin fond de la jungle. Je suis le seul à visiter sans guide haha ! Bon après il y a des plaques explicatives, ça va. Il n’y a pas grand monde, moi et 2 groupes.

Le site est calme, c’est cool, j’aurais le temps de faire ce que je veux en plus. En plus de la pyramide, Bonampak est surtout connu pour ses peintures maya, les seuls qu’on ai trouvé, les seules conservées depuis l’an 800.

Elles n’ont rien de fou mais c’est dingue d’avoir des peintures comme celles là qui datent s’il y a 1200 ans ! J’ai lu également que le site à été “découvert” par un photographe en 1946 et qu’à cette époque le site servait encore aux indigènes à divers rites et célébrations.

En repartant je m’arrête aux stands d’artisanat et m’achète un bracelet en graines, une cuillère en bois pour camper et un piège à rêve.

Je commence à marcher (1h de marche sur les 3) pour prendre un collectivo, un gars s’arrête en moto et me prend, jusqu’à la route principale ! Il m’attend même lorsque je récupère mon sac à l’entrée ! Trop trop gentil. C’est bien la la dualité du Mexique par rapport à hier.

Je me prend des gâteau et un soda et un collectivo arrive. Les gâteaux sont à la noix de coco et vanille. Mais alors à quoi correspond la guimauve rose ? La vanille ? Mexico Mágico haha !

Il y a un couple d’espagnol dans le collectivo, ils descendent à Roberto Barrillos, pour les cascades. Là je suis trop crevé, je verrais plus tard si je reviens, au pire ça me coûtera 100 pesos aller retour ça va. Au moins ce soir je dors dans un lit et je me repose.

J’arrive, je cherche les collectivos pour agua azul, je retire de l’argent au seul distributeur Santander de la ville et je retrouve Carmen, de Couchsurfing.

On va chez elle, je prend enfin une vraie douche, ça fait plaisir ! On regarde le coucher de soleil depuis son toit avec un verre de vin. La lumière est dingue ici j’adore ! Le vin rouge est ultra sucré c’est perturbant mais intéressant !

On ressort et on se promène. On part en voiture à El Panchan, c’est une zone où il y a tous les hotels/bar/restaurants un peu tendance et où il y a les touristes. On mange dans un restau italien.

Les pâtes sont bonnes, j’ai pris aux 4 fromages, c’est crémeux, ça fait plaisir ! Il y a un spectacle de jonglage avec du feu sur de la musique trance. Sur les murs des peintures psychédéliques. Carmen me dit qu’on peut acheter des champignons hallucinogènes ici, qu’il y en a plein à Palenque.

J’ai beau dire non, je me fait offrir le repas. Les Mexicains sont beaucoup trop hospitaliers.

Carmen à 32 ans et est prof d’histoire dans la région. Elle a voyagé dans tout le Mexique avec des potes et en Irlande/Angleterre solo.

Bilan : 525 pesos soit 21€

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *