Le voyage de Marty, Triunfo de la Cruz #jour120

0

Je me lève pour le lever de soleil et Ricardo me rejoins. On mange du chocolat avec les brioches que j’ai acheté hier. Vraiment agréable devant le lever de soleil. On va se promener avec Ricardo jusqu’au bout de la plage et on discute. Il termine son cursus de psychologue. Il y a énormément de travail à cause des 12 ans de dictature mais pas de rémunération car les gens sont pauvres. Il voulait faire médecine mais il n’a pas pu car les études coûtent plus cher : 8 ans au lieu de 5 et plus de travail : impossible de travailler à côté.

On ne fait rien et ca prend du temps. On chill, je joue avec Ilan, le fils des propriétaires de la maison d’ici.

Après manger on fume et ca me sèche complètement. J’ai pas fumé beaucoup mais ca m’a fait dormir un truc de fou, plus puissant qu’un somnifère, je me suis posé dans le hamacs et j’ai fait une sieste instantanément. Ici ils fument pur (plus besoins de le préciser Haha) et roulent dans des feuilles de tabacs. Ils ont des grandes feuilles, ils en découpent un bout et roulent avec.

Ilan m’apprend à décrocher puis découper des noix de coco pour en boire le jus puis les couper en deux pour manger l’intérieur. Super cool ! Il se fou de moi parceque j’ai un peu peur avec la machette à 5cm de mes doigts au début, j’y vais doucement.

Je me promène en ville et me prend des bananes frites. Ce sont des plantains frites, comme j’en ai déjà mangé mais je trouve ca bon. Je visite le magasin “d’artisanat” de la communauté. Ca n’a rien d’un magasin d’artisanat mais j’y trouve du Gifiti, l’alcool local dont on m’a vanté les mérites gustatifs. C’est un alcool de plantes en plus, je devrait aimer ! Je discute un peu avec la dame : le Garifuna est une langue à part entière avec un mélange d’anglais/espagnol/français. Bon en vrai je parle ces 3 langues mais pas un seul de leur mots ne m’est connu. Ces langues sont de lointaines inspirations pour certains mots mais pas plus. La partie française est limitée aux nombres. Ils les prononcent de la même façon que nous mais en rajoutant “oeuf” à la fin (f muet). Par exemple dix-huit-œuf.

Elle me dit aussi que le peuple Garifuna vient d’une ile française, Saint Vincent, pas loin de la France. Alors perso j’ai jamais entendu parler d’île sur les côtés françaises de ce nom… Maps me renvoi vers le cap Vert mais c’est portugais, rien à voir… En fouillant Wikipedia un peu plus tard je me rend compte que c’est Saint Vincent et les Grenadines, une île qui appartenait aux anglais à l’époque et à côté de la Guadeloupe et Martinique. Les Garifunas sont des esclaves évadés du commerce triangulaire. Ils ont ensuite suivi l’exemple français de la révolution fin 18eme siècle et se sont révoltés contre les anglais. On vient de passer des méchants avec une ile sur nos côtes à ceux qui les ont inspirés pour se rebeller contre les anglais sur une ile dans les Caraïbes. La précision historique c’est pas leur truc. Suite à cette rébellion les anglais les ont envoyés sur l’île de Roatán au Honduras. Ils ne sont alors plus que 2000. Au bout d’un moment ils vont quitter Roatán pour fonder des villages sur la côte Hondurienne/Guatemaltèque/Belizienne.

Je rentre et on goûte ça tous ensemble. Bordel c’est dégueulasse. Elle m’a dit 35% d’alcool mais soit on est à 50 facile soit on sent beaucoup l’alcool. C’est ultra amère. Franchement imbuvable je trouve ça pas bon du tout.

La mère d’ilan a fait du dessert à la noix de coco comme j’ai mangé hier et nous en offre un peu. C’est ultra bon ! C’est caramélisé et on sent la coco, c’est super bon, rien à voir avec celui d’hier.

On fait un pot commun pour la nourriture et l’alcool, je donne pour la bouffe et je paie des bières directement, je n’avais pas de monnaie. Je prend 12 bières bouteilles pour 12€. C’est cher la bière ici…

On mange une assiette de baléadas : 2 tortillas avec des haricots rouges, du fromage et de la crème. C’est ultra basique mais je trouve les haricots super bon avec leur assaisonnement et les tortillas sont les meilleures que j’ai jamais mangées. Elles ont un goût de crêpe un peu et sont plus moelleuses.

On fait la soirée du nouvel an ensemble, on danse, on boit des bières on rigole. La danse ici c’est beaucoup (quasi exclusivement) avec les pieds. Je découvre divers groupes de musique dont Cafe Guancasco, un groupe Hondurien qui chante les problèmes politiques du pays.

Je suis crevé, je vais me coucher vers 23h30. Je pose la tente au même endroit qu’hier et dodo. J’entend les pétards de minuit dans la rue pendant que mes yeux se ferment.

Bilan : 720 lpr soit 26,2€

One Comment

  1. C’est vraiment trop mignon cette vidéo 🤗

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *