Le voyage de Marty, Cajamarca #jour272

0

Comme j’en avais parlé avec Brigith hier, je vais aller à la Laguna San Nicolás à côté de Namora. J’arrive vers 9h50 et le tour est à 10h, impec. Kévin m’emmène dans l’agence où travaille un pote à lui. Un mec avec qui ils avaient un groupe de moto, les predators. Bref je pars avec lui, 20 soles le tour, c’est top, on sent que c’est que des locaux ici et qu’il n’y a pas de touristes.

On repasse à l’escalier avec tous les incas, je refait le tour vite fait. Je discute un peu avec le pote de Kévin et on s’entend bien c’est cool. Direction la lagune. Sur le côté un parking pour apprendre à conduire. La voiture d’auto école ? Une coccinelle ! Mais pas une récente hein une vraie coccinelle. Bon pas toutes les voitures, juste une, mais ça m’a fait bien rire.

Le guide nous apprend pas mal de choses que j’avais déjà entendu ou que j’ai oublié de noté. Une info intéressante est à propos des barbiers. Les incas étaient imberbes et les espagnols si. Quand les espagnols sont arrivés ils sont bien sur venus avec des barbiers. Pour les incas, les barbiers étaient des magiciens de l’immortalité. Les espagnols rentraient chez le barbier, perdaient leur barbe et gagnaient 10 ans d’âge 🤣

On s’arrête d’abord à un endroit sympa avec un joli paysage et de belles pierres. La vue est vraiment cool. On remonte dans le mini bus direction le village de fabrication de guitares puis la lagune et le restaurant. La fabrication de guitare, c’est une spécialité des villages du coin, qui fabriquent pour le monde entier des guitares entre 100€ et 500€. La plaque avant possède des petites languettes de bois à l’intérieur qui sont importantes pour le son, je ne savais pas c’est ouf !

La lagune n’a rien de si fou en vrai. Le plat au restau est super bon en revanche ! Un Cecina Shilpina. La nourriture au Pérou est vraiment incroyable, et ça ça fait fondre mon petit cœur de français. En plus ils produisent du vin !

Je me pose sur le bord de la lagune, me met des gouttes dans les yeux et regarde deux enfants jouer. Avec l’altitude et l’air sec, j’ai les yeux super secs. Bon, il est possible que l’alcool ne soit pas totalement étranger à tout ça, mais c’est un tout. On est quand même à 3000m d’altitude. Les enfants c’est deux petits gros qui font de la balançoire et qui se demandent à se pousser l’un après l’autre. J’étais à deux doigt de leur dire qu’ils peuvent faire de la balançoire tous seuls quand je vois une autre petite fille venir et en faire solo. Du coup c’est pas qu’ils ne savent pas faire, c’est qu’ils ont la flemme. En vrai ça me fait un peu de la peine, je veux dire, les gamins ils ont 7/9 ans je dirais. Leur comportement est directement une conséquence de leur éducation et ils sont gros et ont la flemme de faire de la balançoire… Ça va être chaud pour eux de se défaire de cette éducation…

On fait un tour en barque sur la lagune, aucun intérêt. On rentre et je discute bien avec le guide, de Couchsurfing, de moto, de voyage. On partage nos contacts. Il me dit qu’il a de la place chez lui et qu’il aimerait bien recevoir des gens lui aussi ! Je lui présente Couchsurfing et lui explique comment ça marche. Évidemment il me propose de rester chez lui si jamais je repasse.

Arrivés sur la place principale, je regarde les autres tours dont un demain matin puis fait le tour de la ville pour faire les musées.

Le musée de l’église, qui parle d’histoire et des recherches d’une mission japonaise d’archéologie sur le site de Kuntur Wasi. Flemme de lire. Deuxième musée, des poteries… Flemme de regarder. Franchement c’est de la terre cuite, c’est bon, la boue passée au four j’en ai vu assez depuis 9 mois. Par contre il y a toute une partie sur le carnaval qui est super cool ! Alors je lis pas tout parcequ’il y a vraiment beaucoup de choses et flemme. Mais globalement le carnaval dure 2 mois, il y a pleins de trucs typiques, pleins de déguisements, des clowns etc, c’est vraiment la fête.

Dernier musée, el cuarto del inca. C’est la maison dans laquelle les incas ont livré l’or aux espagnols pour libérer leur chef. Des mètres cubes et des mètres cubes d’or, qui atteignaient en hauteur la taille de l’inca debout la main vers le ciel. Le dernier Inca à vécu de 1500 à 1533 puis à été exécuté par les espagnols qui non content d’avoir récupéré tout l’or ont terminé le travail et ont récupérer tout le territoire. Des 13 millions d’incas, il n’en ai resté que 1,3 millions, les autres ont été décimés par la maladie en premier et la guerre en second. Il existe une liste des descendants direct de l’inca, une liste de 2000 personnes dans le monde, la majorité à Arequipa actuellement.

El cuarto del inca
L’église de la place centrale

Je retrouve Kévin et Roxy, la femme qui a 10 ans de plus que lui et qui a un mari et un enfant. J’en avais parlé je crois ? Que la famille a su pour leur relation et sont allés voir Kévin à son travail. Il leur a dit qu’il était libre lui et surtout que le travail c’est pas la vie privée, ils n’ont pas à venir ici. Du coup ils se voient comme des “potes” qui prennent des douches ensemble. Quasi sur d’en avoir parlé mais dans le doute je réécris. Bref, on va ensemble faire un double de sa clé, regarder les stands de coutures pour mon T-shirt (impossible à coudre) et acheter des semelles de grande marque.

Je rentre, me douche, dors et ressort voir Brigith. Théoriquement à 21h. Elle me dit qu’elle a 20min de retard. Okay np j’écris mon article. À 21h40 elle me dit qu’elle vient de sortir de chez elle. Hein ? Mais elle habite super loin en plus ! Non laisse tomber faut pas forcer. Je rejoins Kévin, sa pote Roxy et sa cousine dont j’ai perdu le prénom après avoir pris du poulet à emporter.

On boit un coup, ou deux, ou trois. Deux bouteilles de vin pour trois après les canettes. Une de rosé, pas mal en vrai, et une de rouge, beaaaaaaucoup trop sucrée. On prend une bouteille de rhum du Nicaragua et on rentre.

Quand on regardait les stands de clé et de couture on a bien rigolé et Roxy a dit qu’elle m’aimait bien. Dans la soirée elle m’a demandé mon num, bas je lui ai donné, innocemment en plus haha, Kévin lui a demandé de l’effacer. Quand on rentre, elle me fait porter son sac. J’y porte pas plus attention que ça, c’est vraiment une femme qui se croit je ne sais pas où, je m’en fou il est pas lourd. En fait je comprendrai plus tard que c’est surtout qu’ici, les hommes paient, mais faut aussi porter le sac. C’est lié en fait. Sur le coup j’avais pas capté, c’était une façon de dire qu’elle m’aimait bien ou jsp quoi. Sur la route quand Kévin tourne le dos elle essaie de me faire boire en insistant. Mais non en fait, calme toi mdr ! Quand Kévin se retourne hop ! Tout redevient normal. Mais il a capté je crois bien haha 🤣 bref, ils s’embrouillent un peu je crois et on rentre se coucher avec Kévin.

Ouai déso si c’est pas très bien romancé, et c’est un euphémisme, flemme, j’écris un peu à l’arrache là

Bilan : 117 soles soit 29€

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *