Le voyage de Marty, Huaraz #jour277

Le San Mate c’était cool, une bonne entrée en matière, mais on est pas la pour enfiler des perles non plus, les trucs à touriste en 3h de marche ce va 5min, mais on va passer a la vitesse supérieure.

Je discute bien avec Emilien, le gars qui est a Lima et qui est hyper chaud. Le guide qu’il connait nous donne ses prix. D’abord en dollars … C’est cher. On lui demande ses prix en soles : BIM, deux fois moins cher. Mais en vrai, je comprend, il a bien raison, avec les américains qui arrivent et balance des dollars de partout, autant prendre sa part. On discute bien avec Emilien, meme s’il est un peu brouillon, il est hyper motivé.

Du coup on envoi des messages au guides, on se renseigne, je regarde un peu à Huaraz aussi. Emilien ne vient que ce week end, j’ai donc le temps de faire autre chose pendant les 5 prochains jours. Je regarde les treks dans le coin. Jules en avait fait un sympa mais je le trouve pas fou. Il y a Huayhuash, en une semaine, mais j’ai pas le temps, et puis j’ai fait qu’un seul trek dans ma vie c’était en Colombie. Je me sens moyen de partir solo pour 7-8j. En soit, ca change pas des masses, mais je sais pas. Quand on a 4j de marche on se dit qu’on est jamais très loin de l’un des deux bouts, qu’en cas de souci on peut rentrer en 24h. Quand on en a 8, au fond des montagnes péruvienne à 4000m … C’est pas la meme histoire. Je vais donc faire un truc chill d’abord.

Je repère le trek de Santa Cruz, qui est reconnu, moins dur et bien moins long que Huayhuash. Les guides et les agences proposent 200€ pour 4j, avec un groupe et le sac porté par une mule. Je trouve ca hyper nul. Je refait le tracé sur mon GPS avec les quelques infos que je récupère à droite à gauche et vois qu’on peut largement le faire en 3j en autonomie. Il est pas si dur. Je regarde bien la carte et sur la route pour aller faire ce trek il y a la laguna 69. C’est une lagune d’altitude magnifique, en bas d’un glacier, qui trône à 4700m d’altitude. Le tour normal coute 50 soles soit 12€, on y va en bus et on revient le soir. Je discute avec le gars du tour, il me dit que de la bas il y a des collectivos qui passent et que le dernier est à 15h30. Vu que je ne fais pas le retour il me fait un prix à 40 soles soit 10€. Bénef. Le plan : aller jusque la bas en bus (2h) avec le gros groupe de 25 personnes, faire la randonnée de 4000 à 4700m pour voir la lagune, redescendre sans perdre de temps, choper le bus de 15h30 et arriver le soit au village du début du trek. Je campe ou je peux et le lendemain je démarre.

C’est parti, je m’achète un bonnet (ca peut etre utile à 4000m), des lunettes de soleil pour la montagne (de toute façon je vais faire de l’andinisme donc autant en acheter plutôt qu’en louer pendant 1 mois), une tasse en métal, des bâtons et de la bouffe. J’ai croisé un Israélien dans l’auberge qui était sympa (ouai c’est rare) avec qui on a grave discuté. Il me donne quelques conseils sur la nourriture et me dit que j’étais un peu débile d’avoir mangé que des flocons d’avoine froids en Colombie pendant 4j. Bon, celle la, je lui accorde, mais j’avais peut d’avoir un sac trop lourd, j’ai sacrifié le confort gustatif sur l’autel de la légèreté : on obtient pas un sac de 8kg pour 4j en autonomie en mangeant des pastèques. Il m’apprend un truc qu’ils apprennent à l’armée : prendre un boite de thon, du papier toilettes et en faire un réchaud. Ca à l’air trop cool : pas besoin de réchaud, de la nourriture chaude, du thon et des protéines. Jackpot !

Du coup, j’achète une portion de purée mousseline par jour, une boite de thon par jour, ainsi que quatre gourdes de lait concentré sucré (150gr chacune). J’ajoute un bon morceau de fromage du marché, du charké (de la viande sèche salée), du pain, des tomates ainsi que des fruits secs : un mélange de cacahuètes (50%), d’amandes (25%) et de myrtilles sèches (25%), environ 200gr par jour.

Me voila fin près pour le trek. J’anticipe pour la montagne et regarde les agences de location : on s’est mis d’accord avec Emilien qu’on va faire une première expédition “apprentissage” avec un guide puis qu’on va grimper en solo les sommets faciles. Certains sont vraiment accessibles sans trop de risques et sans trop d’entrainement. Voila le devis :

Corde : 25 soles
Bottes : 30 soles
Crampons : 15 soles
Harnais : 15 soles
Casque : 12 soles
Piolet : 12 soles
Gants : 10 soles
Il faut donc compter 120 soles soit 30€/jour. C’est vraiment carré. Ouai, le mec sait pas faire des additions, il a calculé 90, mais bon, on lui en veut pas.

C’était une bonne journée, productive. Je rentre à l’auberge et me prépare un festin avec ce que j’ai acheté au marché pour ce soir :

Les plus attentifs auront remarqués le petit sachet de poudre blanche : non, ca n’est pas de la cocaïne. C’est pour consommer des feuilles de coca (ouai, on est pas loin, c’est vrai, mais quand même). Le petit objet en bois sculpté est un contenant dans lequel on met la poudre blanche (un mélange de bicarbonate de parfois de menthe ou de café). Ici c’est nature. En fait il va révéler le gout et le pouvoir de la feuille de coca.

Bilan : 70€ + lunettes 125€

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *